• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Fedorov, Lidstrom, Pronger et Housley au Temple de la renommée 

Fedorov, Lidstrom, Pronger et Housley au Temple de la renommée

Nicklas Lidstrom a remporté le Conn Smythe en... (Photo d'archives, La Presse)

Agrandir

Nicklas Lidstrom a remporté le Conn Smythe en 2002.

Photo d'archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Nicklas Lidstrom, Chris Pronger, Sergei Fedorov, Phil Housley, Angela Ruggerio, Bill Hay et Peter Karmanos fils sont les nouveaux membres du Temple de la renommée du hockey.

L'élection de Pronger est pour le moins particulière puisqu'il est encore sous contrat dans la LNH. Le défenseur, que les Flyers de Philadelphie ont échangé aux Coyotes de Phoenix pas plus tard que dimanche, n'a pas joué depuis novembre 2011 en raison de symptômes post-commotion et il est actuellement à l'emploi du circuit Bettman.

Le redoutable défenseur a pu être admissible en raison de la règle qui stipule que trois saisons complètes doivent s'être écoulées après qu'un joueur eut disputé son dernier match.

«Je n'ai jamais fait les choses facilement, c'est la suite logique», a commenté Pronger au cours d'un appel-conférence, lundi.

En 2000, Pronger a remporté le trophée Hart comme joueur par excellence et le Norris comme meilleur défenseur. Sept ans plus tard, il a aidé les Ducks d'Anaheim à remporter la coupe Stanley.

Le natif de Dryden, dans le Nord-ouest ontarien, a vu les siens s'incliner deux fois en finale: avec les Oilers en 2006, puis avec les Hurricanes en 2010.

La sélection du défenseur Lidstrom, à sa première année d'admissibilité, était acquise à coup sûr après une carrière ponctuée de sept trophées Norris et de quatre conquêtes de la Coupe Stanley avec les Red Wings de Detroit.

Le coéquipier de longue date de Lidstrom chez les Red Wings, Fedorov, reçoit également l'honneur suprême à sa première année d'admissibilité. L'attaquant russe a totalisé 1452 points en 1248 matchs en saison régulière, en plus de remporter trois Coupes Stanley.

«C'était un plaisir de jouer avec Sergei, a dit Lidstrom. Il était tellement dynamique avec sa vitesse, mais aussi grâce à son contrôle de la rondelle et sa vision du jeu. C'était un joueur très intelligent.»

Housley est le meilleur marqueur de tous les défenseurs américains, avec 1232 points, incluant 338 buts. Il a pris sa retraite avec Toronto en 2003, après une carrière de 23 saisons.

«J'ai attendu patiemment et il y a tellement eu de formidables joueurs qui ont été honorés avant moi. De finalement recevoir l'appel que mon tour est arrivé, c'est surréaliste, c'est toute une sensation», a affirmé Housley.

Ruggerio, une défenseure américaine, sera la quatrième femme à être admise au Temple de la renommée. La Californienne a pris part à quatre Olympiades, remportant l'or à Nagano, en 1998.

«Je savais que je voulais jouer au hockey dès mon tout jeune âge, a mentionné Ruggiero. Je ne savais pas exactement où ça me mènerait. J'ai été chanceuse de me rendre aussi loin dans ce qui n'est pas un parcours traditionnel.»

Hay, un ancien président de Hockey Canada, et Karmanos, propriétaire des Hurricanes de la Caroline, feront leur rentrée dans la catégorie des bâtisseurs.

En plus d'avoir présidé Hockey Canada, Hay a eu les mêmes fonctions avec les Flames de Calgary.

Karmanos détient depuis longtemps les Hurricanes; avant leur déménagement, il était le propriétaire des Whalers de Hartford. Il a aussi fondé une organisation vouée au hockey mineur.

«Mon intérêt envers le hockey mineur a grandi au fil du temps, a dit Karmanos. Ce qui est formidable quand on s'implique auprès des jeunes, c'est de les voir devenir des citoyens exceptionnels, des personnes extraordinaires.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer