Remontée victorieuse des Blackhawks à Tampa

Brandon Saad (20) et Anton Stralman (6) se disputent... (PHOTO KIM KLEMENT, USA TODAY SPORTS)

Agrandir

Brandon Saad (20) et Anton Stralman (6) se disputent la rondelle, lors de la troisième période du premier match de la série contre le Lightning, mercredi soir, à Tampa Bay.

PHOTO KIM KLEMENT, USA TODAY SPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
Tampa

S'il y a une tendance à retenir des présentes séries de la Coupe Stanley, c'est que les Blackhawks de Chicago ne sont jamais une proie facile.

Après un début de rencontre difficile dans le premier match de la série finale, la formation de Joel Quenneville est venue de l'arrière, marquant deux fois en troisième pour signer un gain de 2-1 aux dépens du Lightning de Tampa Bay.

> Le sommaire du match

«Les grandes équipes font cela, a lancé Teuvo Teravainen, qui a créé l'égalité à 13:28 de la troisième pour les Hawks. Je n'en fais pas partie depuis longtemps, mais je savais que cette équipe pouvait le faire. À chaque fois que nous tirons de l'arrière, nous jouons mieux, avec plus d'ardeur et nous revenons dans le match.»

C'est Antoine Vermette qui a marqué le but gagnant à 15:26 de la troisième, un peu moins de deux minutes après que Teravainen eut fait 1-1. Ce n'était qu'une question de temps avant que les visiteurs ne s'inscrivent à la marque après avoir dominé et mis à l'épreuve Ben Bishop dans la dernière portion de la rencontre.

«J'ai trouvé que nous étions meilleurs au fur et à mesure que le match progressait, a déclaré l'attaquant Patrick Sharp. Nous croyons dans ce vestiaire que nous ne sommes jamais sortis d'une rencontre, peu importe la marque.»

Il s'agit du 14e retour en troisième au cours des présentes séries, a fait savoir la Ligue nationale.

Bishop a conclu la rencontre avec 19 arrêts devant le filet des locaux, tandis que Corey Crawford a bloqué 22 des 23 tirs du Lightning. Alex Killorn, d'une habile déviation, avait permis au Lightning d'ouvrir la marque en première.

Le deuxième match sera présenté samedi soir, au Amalie Arena de Tampa.

Dans le premier match de finale disputé à Tampa depuis 2004, le Lightning est sorti en lions, attaquant les Hawks dès la mise en jeu initiale. Killorn a obtenu une bonne occasion de marquer, mais son tir a raté la cible, tandis que Valtteri Filppula a raté deux belles occasions dans la première minute.

Deux présences plus tard, le trio de Killorn, Filppula et Steven Stamkos a inscrit le Lightning à la marque. Stamkos a envoyé la rondelle profondément en territoire des Hawks, où Filppula a battu de vitesse Duncan Keith, avant de remettre le disque à Anton Stralman à la ligne bleue.

Tandis que le tir de Stralman se dirigeait vers le filet telle une balle papillon, Killorn l'a frappé du revers au vol, la redirigeant derrière son dos et dans le filet de Crawford après un bond, à 4:31. Il s'agit de son huitième but des présentes séries et ses 17 points lui ont permis de rejoindre Stamkos au troisième rang des marqueurs du Lightning.

Le désavantage numérique du Lightning s'est ensuite signalé, tandis que Bishop a frustré Patrick Kane pour permettre au Lightning de conserver cette avance. Les Floridiens ont été si efficaces en défense que les Hawks ont connu une séquence de 9:31 sans tir en deuxième.

Mais le Lightning s'est trop fié à son gardien et il a à son tour connu une disette sans lancer sur Crawford: 13 minutes et 22 secondes de la fin de la deuxième jusqu'à une échappée de Ryan Callahan en troisième.

«Je sais seulement qu'il a été solide du début à la fin, a noté Sharp. C'est le genre de performance à laquelle on s'attend de sa part depuis quelques années. Je me rappelle bien de cette échappée. Ça aurait été un point tournant de la rencontre. Mais il a effectué un gros arrêt et nous avons été capables d'en profiter.»

Teravainen s'est ensuite chargé de priver Bishop d'un jeu blanc. Le tir de la recrue s'est faufilé dans la circulation lourde et battu le gardien à 13:28 du dernier tiers pour faire 1-1.

«J'ai seulement tenté de loger un tir haut et parfois, de bonnes choses surviennent», a déclaré Teravainen.

«De trouver une façon de revenir dans le match ce soir est une bonne indication de ce dont cette équipe est capable, a ajouté Quenneville. Et de trouver des façons de gagner.»

Un revirement de J.T. Brown a mené au but de Vermette à 15:26. Son tir précis a battu le gardien dans la lucarne, du côté de la mitaine.

«Nous avons eu des occasions de les sortir de ce match, a indiqué l'entraîneur-chef du Lightning, Jon Cooper, mais nous ne l'avons pas fait.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer