L'attaque des Islanders est tombée à plat

Le temps est venu pour les Islanders de New York de descendre les bannières et... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Wawrow
Associated Press
Uniondale

Le temps est venu pour les Islanders de New York de descendre les bannières et de rassembler l'équipement. Direction: Brooklyn.

La formation déménage de Long Island au Barclays Center, où elle va jouer à compter de la saison prochaine, après 43 ans au Nassau Coliseum.

L'époque Uniondale s'est terminée lundi à Washington où les Capitals ont battu les Islanders, 2-1, remportant ainsi la confrontation en sept matches.

«Nous voulions disputer d'autres matches devant nos partisans, a dit l'entraîneur Jack Capuano. Ils étaient assurément dans nos pensées.»

L'issue était familière pour une organisation qui a soulevé quatre coupes Stanley, mais qui a passé deux décennies à tenter de s'approcher des succès connus par Billy Smith, Mike Bossy et compagnie.

Les Islanders étaient écartés au premier tour pour la septième fois de suite. Un dénouement encore plus décevant du fait que les 47 gains en saison régulière étaient la meilleure récolte depuis celle de 50, en 1983-84.

Le club n'a pas été épargné par les blessures. Les Islanders ont dû amorcer les séries sans le défenseur de premier plan Travis Hamonic, puis deux autres patrouilleurs de la ligne bleue sont tombés au combat, Lubomir Visnovsky et Calvin de Haan.

L'attaque s'est évaporée quand il ne fallait pas. Eux qui ont fini quatrièmes avec leur moyenne de 2,99 buts par match en saison régulière, ils n'ont marqué que 15 fois contre Washington, dont trois revers où ils ont obtenu un seul but. L'avantage numérique a donné un rendement de 0 en 14.

Et encore plus frappant, les Islanders n'ont tiré que 11 fois dans le match ultime.

«C'est sûr que nous devons en tirer des leçons, a dit l'attaquant Cal Clutterbuck. Je peux vous promettre que la prochaine fois où nous disputerons un septième match, nous allons être plus à l'aise. Ça va nous être bénéfique dans l'avenir.»

Deux des plus gros noms de l'équipe seront de retour la saison prochaine, soit le capitaine John Tavares et le gardien Jaroslav Halak. Le premier a établi un sommet personnel avec 38 buts, et ses 86 points l'ont classé deuxième de la LNH à ce niveau. Le deuxième a signé un record d'équipe avec 38 gains.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer