Les Rangers éliminent les Penguins

Après cette victoire, les Rangers affronteront les vainqueurs... (Photo Frank Franklin II, AP)

Agrandir

Après cette victoire, les Rangers affronteront les vainqueurs du duel entre les Capitals de Washington et les Islanders de New York, qui se poursuit demain.

Photo Frank Franklin II, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
NEW YORK

Un but de Carl Hagelin en prolongation et une spectaculaire performance du gardien Henrik Lundqvist ont mené les Rangers de New York vers une victoire de 2-1, vendredi, face aux Penguins de Pittsburgh.

Les Rangers se sont ainsi qualifiés pour le deuxième tour des séries éliminatoires dans l'Association Est, éliminant les Penguins en cinq rencontres.

Hagelin a fait irruption de derrière le filet et décoché un tir des poignets qui a déjoué le gardien Marc-André Fleury du côté rapproché.

Les coéquipiers de Hagelin ont quitté le banc des joueurs à vive allure pendant que Fleury était étendu sur la glace, abattu.

«Ce gars-là est à son meilleur dans ce genre de matchs», s'est émerveillé J.T. Miller en faisant allusion au héros de la soirée.

Les Rangers avaient également remporté le quatrième match en prolongation, par un score de 2-1, grâce à un but de Kevin Hayes sur lequel Hagelin avait obtenu une passe.

«C'est incroyable, s'est exclamé Hagelin. L'un des moments les plus agréables que j'ai vécus sur la glace. Le feeling est incroyable.»

Derek Stepan avait ouvert la marque pour les Rangers en première période, et Nick Spaling a répliqué pour les Penguins tard en deuxième période.

Dans la victoire, Lundqvist a réalisé 37 arrêts, dont un de qualité face à Brandon Sutter en prolongation. De son côté, Fleury a bloqué 34 tirs.

Après avoir gagné leurs quatre matchs par le même score, les Rangers affronteront les vainqueurs du duel entre les Capitals de Washington et les Islanders de New York, qui se poursuit demain. Les Capitals mènent la série 3-2. Mais avant de penser à leurs prochains rivaux, les joueurs des Rangers pourront profiter d'un petit congé.

«Le repos sera certainement bénéfique, a confié Marc Staal, ajoutant au passage que les Rangers avaient eu besoin de sept matchs pour remporter les deux premières séries, chemin faisant vers une participation à la grande finale, il y a un an.

«Ce n'est pas une situation à laquelle notre groupe de joueurs est habitué, mais c'est un bon changement de rythme.»

Les hommes d'Alain Vigneault ont affiché le meilleur dossier dans la LNH et ont terminé avec 15 points d'avance sur les Penguins. Mais les Rangers ont dû travailler d'arrache-pied pour venir à bout d'une équipe qu'ils n'avaient jamais battue en séries éliminatoires avant d'effacer un déficit de 1-3 lors du deuxième tour, l'an dernier.

L'énigmatique attaque à cinq des Rangers leur a permis d'ouvrir la marque. Un faible tir de Dan Boyle de la ligne bleue a semblé déséquilibrer Fleury, qui a rabattu la rondelle directement à Stepan, posté devant lui. L'attaquant des Rangers a logé la rondelle derrière le gardien sorelois après 4:23 de jeu.

Quelques instants plus tard, lors d'un jeu de puissance des Penguins, Lundqvist a réussi un arrêt de toute beauté devant Evgeni Malkin. Lundqvist a aussi été chanceux que la rondelle déviée par Nick Spaling ait roulé tout juste à côté de son filet.

Après le but de Stepan, Fleury a été tout aussi solide que son rival. Il a sorti la mitaine pour bloquer un tir qu'avait fait dévier J.T. Miller et qui semblait destiné vers le fond du filet.

Les deux gardiens ont été tout aussi intraitables en deuxième période. Fleury a frustré Derick Brassard sur des tentatives consécutives, tandis que Lundqvist a excellé devant Paul Martin, Brian Dumoulin et Patrick Hornqvist.

Mais Spaling a créé l'égalité sur un jeu bizarre. Sidney Crosby a tenté une passe vers le filet, mais la rondelle a bondi dans les airs alors qu'il y avait de la circulation devant le filet des Rangers. Le disque a donné contre le bras de Spaling avant d'aboutir derrière Lundqvist.

«Tous les matchs se sont terminés par la marge d'un but, a rappelé Lundqvist, et la différence entre une victoire et une défaite se résume à des jeux importants réussis par quelques grands joueurs. Heureusement pour nous, nous avons réalisé l'effort additionnel pour soutirer les victoires.»

«Malheureusement, nous nous sommes trouvés du mauvais côté de ces matchs de 2-1, a analysé Crosby, qui a été limité à seulement quatre points durant la série. La marge d'erreur est mince, et c'est difficile à absorber en ce moment. Ce soir, nous aurions facilement pu rentrer à Pittsburgh avec un déficit de 3-2 dans la série, mais une fois de plus, nous avons été du mauvais côté.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer