• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > La victoire du Lightning à Montréal aura coûté cher 

La victoire du Lightning à Montréal aura coûté cher

À la suite de leur victoire contre le... (Photo Jean-Yves Ahern, USA Today)

Agrandir

À la suite de leur victoire contre le Canadien la semaine dernière, les joueurs du Lightning ont appris qu'ils allaient devoir se passer des services d'Ondrej Palat, de Cédric Paquette et de Braydon Coburn, qui avaient subi des blessures durant cette rencontre au Centre Bell.

Photo Jean-Yves Ahern, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Tampa) La dernière victoire du Lightning de Tampa Bay sur le Canadien, il y a moins d'une semaine, a été coûteuse pour lui. Trois joueurs se sont blessés dans la rencontre et ils rateront tous quelques matchs.

Ondrej Palat, l'un des joueurs-clés du Lightning en attaque, devrait rater environ cinq matchs après avoir été atteint au bas du corps par un lancer en fin de deuxième période. Le jeune Québécois Cédric Paquette, en présence de sa famille descendue de Gaspésie pour le voir jouer, s'est quant à lui blessé au haut du corps et il devrait rater une dizaine de rencontres.

Quant au défenseur Braydon Coburn, qui avait été acquis à fort prix des Flyers de Philadelphie à la date limite des transactions, il pourrait rater le reste de la saison régulière.

«Celle-là a été difficile», a convenu le capitaine Steven Stamkos en parlant de la victoire de 1-0 arrachée mardi dernier au Centre Bell.

«On a gagné l'un de nos meilleurs matchs de la saison, dans un édifice où c'est dur de l'emporter, mais ça nous a coûté trois joueurs. On ne parle pas de joueurs marginaux, mais de gars qui ont des rôles spécifiques au sein de l'équipe et qui jouent très bien le style de jeu que prône notre équipe en cette fin de saison.»

L'absence de Palat hypothèque évidemment le trio des «triplés» qu'il formait avec Tyler Johnson et Nikita Kucherov. Mais il y a aussi le fait que Palat et Paquette étaient deux des quatre attaquants réguliers du Lightning en infériorité numérique.

Le Gaspésien apportait aussi une dose de mordant qui fait un peu défaut au Lightning.

Quant à Coburn, son expérience et sa capacité à jouer dans le deuxième duo en défense manqueront autant qu'avant que l'équipe ne fasse son acquisition.

«Ce sont de lourdes pertes, a noté le vétéran Jason Garrison. On est chanceux d'avoir à tout le moins profité du retour de Matt Carle à la ligne bleue. On espère qu'ils seront de retour dans quelques semaines, même si ça pourrait être plus long dans le cas de Coburn. Heureusement, notre équipe possède beaucoup de profondeur...»

Une chance pour Namestnikov et Drouin

En attaque, les jeunes Jonathan Drouin et Vladimir Namestnikov sont les plus susceptibles de bénéficier de ces malheureuses ouvertures.

Pour l'instant, l'entraîneur-chef Jon Cooper a inséré le centre Namestnikov à la gauche de Johnson et Kucherov.

«C'est un patineur rapide, il pense bien le jeu et c'est un joueur dynamique, a décrit Johnson. Mais ça prend un certain temps à établir une nouvelle chimie. Il leur faudra s'habituer l'un à l'autre.»

Samedi soir, contre les Jets de Winnipeg, l'absence de Palat semblait avoir enlevé de la cohésion et de la vitesse à ce trio qui a récolté plus de buts que n'importe quel autre dans la LNH cette saison.

Drouin, lui, a pris la place de Paquette dans le troisième trio. Les points ne sont manifestement pas au rendez-vous pour la recrue de 19 ans - avec 2 buts et 27 points en 59 matchs - mais on entretient un discours très encourageant à son endroit.

«Il s'améliore à chaque match, a dit Jon Cooper. On tente de le placer dans des situations où il aura du succès et il en a en ce moment. Il est passé de matchs complets sans obtenir de chance de marquer à en récolter systématiquement deux ou trois par rencontre. Les buts ne viennent pas, mais les chances sont là. Il a été responsable dans les différentes facettes du jeu, son temps de glace augmente, et il a pleinement mérité son utilisation dans l'avantage numérique.»

Le Lightning n'est pas différent des autres formations; il a besoin d'être en séries au moment où elles s'amorceront ls'il veut avoir la chance de faire un bon bout de chemin.

En attendant, il va devoir composer ce soir avec une formation passablement différente de celle qui a vaincu le Canadien à trois reprises cette saison.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer