• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Bulldogs de Hamilton: «On veut finir de la bonne façon» 

Bulldogs de Hamilton: «On veut finir de la bonne façon»

Sylvain Lefebvre, entraîneur-chef des Bulldogs, avec Greg Pateryn... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Sylvain Lefebvre, entraîneur-chef des Bulldogs, avec Greg Pateryn lors du camp d'entraînement du Canadien en septembre 2013. Pateryn a été rappelé par le grand club vendredi.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On devine les sujets de conversation dans l'autocar des Bulldogs, vendredi après-midi, lors du trajet reliant Hamilton à Rochester.

En pleine course aux séries éliminatoires, les Hudon, Bournival, Andrighetto, Thomas et compagnie ont appris que l'équipe déménagerait à Terre-Neuve l'an prochain.

Pour alimenter encore davantage les discussions, le meilleur défenseur du club, Greg Pateryn, venait d'être rappelé la veille par le Canadien.

Tout cela à deux jours d'un match à Montréal, dimanche à 13 h, au Centre Bell!

Installé à l'avant de l'autocar, l'entraîneur Sylvain Lefebvre tente de se faire rassurant au téléphone.

«On s'y attendait quand même un peu avec les rumeurs, dit-il. Ça ne change rien à nos objectifs de participer aux séries. Nous sommes dans une chaude lutte avec six clubs pour seulement deux places. On a eu une rencontre hier avec [le propriétaire] Michael Andlauer. On veut faire les séries; on le doit non seulement à Michael et à l'organisation du Canadien, mais aux fans d'Hamilton. On veut y finir notre séjour de la bonne façon.»

Pour Sylvain Lefebvre, le déménagement sera facilité par le fait que ses enfants sont grands. «C'est un déménagement qui concerne ma femme et moi.

«J'ai un fils à Kingston, un autre à Montréal, Roxane, la plus jeune, étudie à John Molson, à Montréal, et l'aînée étudie en psychologie clinique à l'Université de Sherbrooke. Au lieu de prendre l'auto pour aller les voir, ce sera un vol...»

Participer aux séries

Mais le déménagement ne constitue pas la priorité pour Sylvain Lefebvre en ce moment. Il s'accroche à l'espoir de participer aux séries pour la première fois en trois ans, soit depuis qu'il est à la tête de l'équipe. Les Bulldogs sont bien positionnés avec une fiche de 29-23-9.

«Nous avons un club plus expérimenté que lors des dernières années. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte.»

Les Bulldogs ont de jeunes attaquants prolifiques, comme Charles Hudon et Sven Andrighetto. T.J. Hensick, Drayson Bowman, Davis Drewiske, Bryan Allen et Gabriel Dumont apportent de l'expérience. Jarred Tinordi, Michaël Bournival et Christian Thomas viennent d'arriver en renfort. Mais Lefebvre a perdu Jacob De La Rose, Nathan Beaulieu et Greg Pateryn.

«On est contents pour Greg Pateryn. On veut qu'il aide le Canadien à gagner et à faire bonne figure dans les séries éliminatoires. Notre but principal quand on s'engage à travailler dans la Ligue américaine consiste à développer les jeunes. C'est notre récompense de voir les jeunes être rappelés et bien faire. On demeure néanmoins compétitifs et on veut gagner. On veut entrer en séries et on sait qu'il s'agit toujours d'une bonne expérience pour nos jeunes.»

Un pas en arrière

Lefebvre doit aussi jouer les grands frères et remonter le moral de jeunes comme Michaël Bournival, qui vient d'être rétrogradé dans la Ligue américaine après presque deux ans dans la LNH.

«Il ne montre pas beaucoup d'émotions, mais on sait qu'un jeune ne peut pas être heureux d'être rétrogradé. Il travaille tellement fort. C'est sa marque de commerce. On veut l'aider à retrouver sa confiance et s'assurer qu'il soit dans un bon état d'esprit. On lui explique que, parfois, il est nécessaire de faire un pas en arrière avant de rebondir.»

Le meilleur compteur du club, Charles Hudon, 20 ans seulement, n'a pas été rappelé par le Canadien cette saison malgré 51 points en 61 matchs et le huitième rang des compteurs dans la Ligue américaine.

«C'est une question de circonstances, dit Lefebvre. Aucune consigne ne dit qu'il devait passer l'année complète dans les mineures en raison de son âge. Tout dépend toujours du type de joueur que le Canadien voulait avoir au moment de rappeler des joueurs.»

Les partisans auront l'occasion de voir cette relève de près dimanche dès 13 h.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer