Price tenait à être au match des Étoiles

Carey Price... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

Carey Price

Photo André Pichette, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(COLUMBUS) Il y a des joueurs qui aimeraient mieux être ailleurs qu'à Columbus, cette fin de semaine. Il y a des joueurs qui aimeraient mieux être sur une plage ou ailleurs, là où il y a des terrasses et des parasols.

Mais Carey Price ne fait pas partie de ces joueurs-là.

Hier, le gardien du Canadien s'est pointé aux rencontres médiatiques du Nationwide Arena en complet-cravate, alors que les autres étoiles de la LNH avaient plutôt opté pour le look «entraînement en gymnase». Pour Carey Price, de toute évidence, le match des Étoiles, c'est du sérieux.

«C'était important pour moi d'être ici, a-t-il commencé par expliquer. Mon père est ici, ma femme aussi, j'ai des amis qui sont partis de Cleveland pour pouvoir passer la fin de semaine à Columbus. Je tenais à y être, moi aussi. Ça faisait partie de mes priorités.»

Price a un peu douté de sa présence, après sa blessure du 14 janvier subie ici même lors d'un match l'opposant aux Blue Jackets. «J'ai douté un peu le jour suivant, mais ensuite, je savais que ça allait rentrer dans l'ordre», a-t-il ajouté.

Plusieurs absents

La présence de Price en fin de semaine à Columbus est certes une bonne chose pour la LNH, qui ne compte plus les annulations à cette «classique» annuelle. Sidney Crosby, blessé, n'y est pas, pas plus qu'Evgeni Malkin, l'autre joueur-vedette des Penguins de Pittsburgh.

Chez les gardiens du circuit, c'est particulièrement alarmant: les Pekka Rinne, Sergei Bobrovsky et autres Jimmy Howard ont tous dû déclarer forfait l'un après l'autre.

«Je voulais être ici parce que c'est un honneur que de représenter mon équipe à ce match», a ajouté le gardien du Canadien.

En attendant le concours d'habiletés ce soir et le match des Étoiles demain, Carey Price peut prendre le temps de souffler un peu. Pendant que le reste de la LNH est en vacances, il peut se permettre d'admirer un peu le parcours de son équipe cette saison.

Une équipe qui, avec sa récolte de 61 points, arrive au quatrième rang au sein de l'Association de l'Est.

Bien des gens sont surpris... sauf peut-être Carey Price.

«Nous sommes là où nous aurions souhaité être en début de saison, de répondre le gardien au numéro 31. Nous savions que nous avions une bonne équipe et nous avons aussi eu quelques coups de chance. Avant tout, je remarque que notre équipe a confiance en elle. Tout ce que nous voulons faire, c'est nous améliorer chaque jour.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer