Sergei Gonchar en uniforme contre les Bruins

Le défenseur Sergei Gonchar a répondu aux questions... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Le défenseur Sergei Gonchar a répondu aux questions des journalistes dans le vestiaire du Canadien, jeudi matin, après avoir pris part à un premier entraînement avec sa nouvelle équipe.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canadien a confirmé que Sergei Gonchar disputera ce soir son tout premier match dans l'uniforme tricolore, contre les Bruins de Boston.

C'est donc dire qu'il devra s'adapter rapidement à son nouvel environnement, puisqu'il n'aura qu'un bref entraînement matinal de 30 minutes derrière la cravate pour se familiariser avec le système de jeu des Montréalais.

«Je dois passer à travers le système et m'assurer d'être sur la même longueur d'onde que les joueurs, donc je vais passer un peu de temps avec Michel et les entraîneurs. Ce n'est pas facile, mais ça fait partie du hockey», a reconnu le vétéran, pris d'assaut par les journalistes dans le vestiaire.

À l'entraînement matinal, Gonchar s'exerçait avec son compatriote russe Andrei Markov en avantage numérique, tandis que P.K. Subban et Tom Gilbert formaient l'autre duo à la pointe. À forces égales toutefois, impossible de se prononcer, et ce n'est pas l'ainé de l'équipe qui allait vendre la mèche.

«C'est un secret», a répondu Gonchar, quand on lui a demandé qui serait son partenaire ce soir.

Cela dit, il a été plus limpide au sujet de Markov, son partenaire en avantage numérique.

«C'est un excellent joueur, il l'a prouvé ces dernières années. J'ai joué avec lui dans des tournois internationaux et j'ai hâte, ce sera un plaisir.»

Cela dit, Subban était enchanté par la nouvelle configuration des duos, qui font en sorte qu'il y aura un tandem de gauchers et un tandem de droitiers à la pointe.

«Regardez l'avantage numérique à Washington, les Capitals utilisent souvent deux droitiers à la pointe, que ce soit Mike Green, John Carlson ou Alexander Ovechkin. C'est parfois plus facile avec deux joueurs qui tirent du même côté pour jouer à la pointe.

«Il y a quelques années, je jouais avec James Wisniewski et c'était une bonne expérience. J'ai hâte de voir ce que nous ferons avec Markov, Gonchar, moi-même et Gilbert. Il n'y a rien de coulé dans le béton, mais c'est toujours bon d'essayer de nouvelles combinaisons. Nous devons améliorer notre avantage numérique.»

Gonchar portera le numéro 55, jadis propriété de Francis Bouillon (2012-2014) et de Brent Sopel (en fin de saison 2010-2011).

Qui sautera son tour?

L'équipe n'a pas précisé qui sera laissé de côté pour faire de la place au vétéran de 40 ans, et aucun joueur n'a accompagné Dustin Tokarski pour faire des minutes supplémentaires.

En tant que plus jeune du groupe d'arrières, Nathan Beaulieu pourrait être sacrifié. Michel Therrien pourrait aussi retrancher l'attaquant Drayson Bowman et employer une formation à sept défenseurs, mais depuis son retour à Montréal, il n'a que très rarement déployé ses effectifs de cette façon.

Par ailleurs, Mike Weaver a quitté l'entraînement quelques minutes avant la fin, atteint au visage par un bâton.

Les trios sont demeurés les mêmes que ceux observés mardi soir contre les Jets de Winnipeg.

Les trios du Canadien à l'entraînement

AGCAD
PaciorettyDesharnaisParenteau
GalchenyukPlekanecGallagher
PrustEllerSekac
BowmanMalhotraWeise

Mystère chez les Bruins

De leur côté, les Bruins n'ont pas patiné ce matin, eux qui affrontaient les Maple Leafs à Toronto hier soir. Impossible, donc, de savoir qui de Tuukka Rask ou Niklas Svedberg affrontera le CH.

Les hommes de Claude Julien ont été rossés 6-1 par les Leafs. Rask a cédé sa place en début de deuxième période, quand les Leafs ont fait 4-0.

> Mathias Brunet: Les ours auront le couteau entre les dents...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer