Sabres: une mentalité à changer

Ted Nolan et les Sabres de Buffalo n'ont... (Photo Kevin Hoffman, archives USA Today Sports)

Agrandir

Ted Nolan et les Sabres de Buffalo n'ont remporté que trois petites victoires cette saison.

Photo Kevin Hoffman, archives USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Buffalo) Les Sabres de Buffalo n'ont que 3 petites victoires en 13 rencontres cette saison. Pour Josh Gorges et Brian Gionta, ce n'était pas ça, le scénario.

En septembre, les deux joueurs des Sabres avaient confié à La Presse essentiellement la même chose: selon eux, la formation de Buffalo ne serait pas un club en reconstruction cette saison.

Mais alors que les Sabres se préparent à accueillir le Canadien, ce soir, le mot «reconstruction» est certes le plus précis pour expliquer ces trois minces victoires depuis le début du calendrier.

«Je m'attendais à un meilleur début de saison, a d'ailleurs admis Gorges, hier à Buffalo. Quand je regarde les joueurs qui sont ici dans ce vestiaire, je me dis qu'on devrait avoir de meilleurs résultats. Mais il faut mériter ces résultats.»

Gorges, qui est passé du Canadien aux Sabres l'été dernier à la suite d'une transaction, reconnaît qu'il a un peu de mal à s'exprimer sur cette délicate situation; après tout, ça fait à peine quelques mois qu'il est un membre de l'équipe. Mais il croit savoir ce qui ne fonctionne pas par ici.

«Il faut changer la mentalité, changer la culture de cette équipe... Quand une équipe perd tout le temps, des fois, c'est comme si ça devient normal. Il faut changer cette habitude d'être un club correct ou un club pas très bon. C'est ce que l'on doit changer. Les bonnes équipes sont bonnes parce qu'elles apprennent de leurs erreurs. Il faut qu'il y ait un sentiment de fierté, il faut que les joueurs s'appuient entre eux.»

En deçà des attentes

Il y a parfois des joueurs dans cette ligue qui ne se soucient pas trop des résultats de leur équipe, mais visiblement, le défenseur de 30 ans ne fait pas partie de ce groupe-là. «Peu importe la manière dont on peut voir ça, perdre des matchs, c'est nul», résume Gorges sans la moindre hésitation.

Brian Gionta ne trouve pas ça drôle, lui non plus. L'ancien capitaine du Canadien, devenu capitaine des Sabres, s'attendait lui aussi à de bien meilleurs résultats en ce début de saison.

«Ce n'est pas ce que l'on voulait, dit-il sans détour. Mais ça va mieux depuis cinq matchs, et il faut poursuivre sur cette voie. Nous étions un peu trop mous par moments, on ne portait pas assez attention aux détails.»

Évidemment, les deux joueurs vont revoir des visages qu'ils connaissent très bien ce soir, en plus de ce maillot tricolore qu'ils ont porté pendant de nombreuses saisons.

Une soirée spéciale? Non, pas vraiment.

«Ce sera un peu différent, c'est sûr, a noté Gorges. Mais il y a deux points en jeu. C'est ce qu'il y a de plus important pour nous. Ce ne sera pas difficile pour moi, je suis un membre des Sabres de Buffalo maintenant. Je ne vis plus dans le passé, je me concentre sur le présent. Je connais ces gars-là, mais quand la première mise en jeu va avoir lieu, eux, ils vont porter un chandail différent du nôtre.»

De fait, les deux nouveaux membres des Sabres de Buffalo affirment qu'ils ne suivent pas avec attention les résultats de leur ancienne équipe en ce début de saison.

«Je regarde la position des équipes au classement comme je le fais depuis toujours, a ajouté Brian Gionta. Non, je ne suis pas surpris du début de saison du Canadien. C'est une équipe qui peut miser sur un gardien qui fait partie de l'élite mondiale, et leur formation est bâtie à partir de cette position.»

________________________________________________

Brian Gionta n'a récolté qu'un seul point en... (Photo Gary Wiepert, AP) - image 2.0

Agrandir

Brian Gionta n'a récolté qu'un seul point en 13 matchs cette saison.

Photo Gary Wiepert, AP

Un pied dans les plats...

L'entraîneur des Sabres, Ted Nolan, a laissé entendre hier matin que son capitaine, Brian Gionta, connaît un début de saison difficile avec les Sabres... avant de se corriger lui-même.

«Il éprouve des difficultés, comme toute l'équipe, a dit Nolan. Des fois, ça prend du temps... En fait, je ne voulais pas dire qu'il éprouve des difficultés, plutôt qu'il doit trouver son rythme. Il est en train d'y arriver.»

Ted Nolan hésite peut-être à parler des difficultés de Gionta, mais laissons les chiffres le faire à sa place: en 13 rencontres cette saison, Gionta a un seul point au compteur... et un différentiel de -6.

On peut se demander si la direction des Sabres va finir par regretter ce contrat de trois ans qu'elle lui a généreusement accordé l'été dernier.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer