Milan Lucic écope d'une amende de 5000 $

Milan Lucic... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Milan Lucic

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La LNH a imposé une amende de 5000 $ US à l'attaquant Milan Lucic des Bruins de Boston parce qu'il a posé un geste obscène, jeudi, lors de la défaite de 6-4 face au Canadien au Centre Bell.

Lucic s'est moqué de la foule en faisant un geste à caractère sexuel et a mimé comme s'il soulevait la Coupe Stanley en entrant au banc des pénalités.




Lucic n'était déjà pas très apprécié à Montréal depuis les dernières séries éliminatoires. À la suite de l'élimination des Bruins en sept matchs face au Canadien au deuxième tour des séries, Lucic aurait menacé de «tuer» Dale Weise et Alexei Emelin au cours de la traditionnelle poignée de main de fin de série.

Weise a été retranché du match de jeudi, mais le conflit Lucic-Emelin s'est poursuivi sur la patinoire. Le défenseur du Canadien a servi une solide mise en échec légale à Lucic au début de la rencontre.

Lucic a cherché à se venger à un mauvais moment. À 18:40 de la troisième période, alors que les Bruins mettaient de la pression pour créer l'égalité, il a écrasé Emelin sur la bande et écopé d'une pénalité sur le jeu. Après le but de Pierre-Alexandre Parenteau dans un filet désert, il a reçu une inconduite de match pour abus verbal à l'endroit de l'arbitre. Puis il a gonflé ses muscles à l'intention de la foule. Selon certains rapports, il aurait aussi fait un geste grossier à l'endroit des amateurs. Lucic a refusé de répondre aux questions des journalistes, au terme de la soirée.

Décision saluée

Vendredi, l'entraîneur du Canadien Michel Therrien a salué la décision de la ligue.

«Je n'ai pas vu le geste, mais j'en ai entendu parler, a-t-il mentionné. La Ligue a fait ce qu'elle devait faire. Comme athlète professionnel, vous devez respecter les amateurs, respecter votre sport. Le respect et l'humilité sont très importants.»

Therrien a indiqué que le Canadien ne tolérerait pas un écart de conduite semblable d'un de ses joueurs.

«Ce n'est jamais arrivé, a-t-il fait remarquer, et on ne souhaite pas que ça arrive. Si c'était le cas, nous aurions une bonne discussion avec le principal intéressé.»

Le défenseur P.K. Subban a déploré le geste de Lucic, qu'il a dit n'avoir également pas vu.

«Peu importe que j'aie vu ou pas, il y a 50 caméras dans l'amphithéâtre qui vont tout capter ce qui se passe, a affirmé Subban. Nous, les joueurs, sommes imputables de nos actions. Nous devons être conscients de nos agissements parce qu'ils révèlent notre véritable personnalité et aussi parce qu'ils peuvent entacher l'organisation sportive que nous représentons.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer