Conseils pour poolers

Le gardien Braden Holtby, des Capitals de Washington,... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Le gardien Braden Holtby, des Capitals de Washington, pourra compter sur une défense plus aguerrie avec l'arrivée du nouvel entraîneur Barry Trotz.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La saison des pools de hockey bat son plein. Voici quelques tuyaux pour éclairer davantage vos choix. Comme sur la glace, ce sont les détails qui font la différence...

Gardiens en hausse

Carey Price, Henrik Lundqvist et Tuukka Rask demeurent des choix sûrs. Mais certains gardiens ont des chances, cet hiver, de remporter beaucoup plus de victoires que l'an dernier. C'est le cas du jeune Braden Holtby, à Washington, qui comptera sur une défense beaucoup plus aguerrie sous l'impulsion du nouvel entraîneur Barry Trotz. Deux jeunes gardiens, Jake Allen à St.Louis et John Gibson à Anaheim, auront la chance d'obtenir le poste de numéro un au sein de puissantes équipes. Leur parcours pourrait être parsemé de hauts et de bas, mais le risque en vaut la peine, surtout pour les pools à long terme.

Des cartes cachées en défense

Si vous cherchez un défenseur qui pourra produire de façon intéressante à court terme et qui risque de devenir un coup de circuit à long terme, ne cherchez pas plus loin: Morgan Rielly, des Maple Leafs de Toronto, est votre meilleur choix. Rielly, 20 ans à peine, 5e choix au total en 2012, a obtenu 27 points à sa première saison dans la LNH. Il a du Brian Leetch dans le nez. Alex Goligoski est le quart-arrière des Stars de Dallas, une équipe nettement plus redoutable à l'attaque. En santé, c'est 40 points minimum. Jacob Trouba a obtenu 29 points en seulement 65 matchs dans son année recrue. Voici un futur candidat au trophée Norris.

Attaquants à ne pas repêcher trop tôt

Pavel Datsyuk a eu de grandes années. Mais évitez cette saison de le choisir trop tôt. Les blessures le minent déjà. À 35 ans, il entre dans la catégorie des joueurs à risque. Même raisonnement dans le cas de Martin St-Louis, qui pourrait vous donner des points, mais sur lequel il ne faut plus parier pour un championnat des compteurs, surtout après un très long printemps. Marian Gaborik peut représenter un bon choix après les premières rondes. Il a connu d'excellentes séries et il dispose d'un excellent centre en Anze Kopitar, mais son rendement est inégal et il est sujet aux blessures. Si vous aimez la roulette russe, allez-y fort!

Jeunes attaquants en hausse

Alex Galchenyuk devrait exploser cette saison. Il a deux saisons dans le corps et son talent crève les yeux. Sa vitesse en possession de la rondelle épate. Pourra-t-il atteindre des sommets avec Tomas Plekanec comme centre? La question se pose. Filip Forsberg aura toutes les chances de se mettre en valeur à Nashville dans le premier trio avec Mike Ribeiro et James Neal. Une carte très cachée, le petit Johnny Gaudreau, à Calgary, qui malgré ses 5 pi 9 po et 150 lb, produit partout où il passe. À long terme, c'est un choix à faire!

Pas spectaculaires, mais efficaces

Blake Wheeler, 28 ans, ne suscite guère d'enthousiasme, mais chaque année, depuis trois ans, il produit à un rythme minimum de 60 points par saison. Il ne vous fera pas gagner un pool, mais il engrangera des points et il offre beaucoup de stabilité. On pourrait dire la même chose de Jason Pominville, qui a trouvé une belle niche au Minnesota, ou encore de David Backes à St. Louis. S'ils sont encore libres dans les rondes plus tardives, optez pour eux plutôt que de tenter un coup de circuit. Pour 10 ou 15 points potentiels de plus, optez pour la sécurité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer