Price est prêt, Tinordi pas vraiment

À le voir si rapide dans ses déplacements,... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

À le voir si rapide dans ses déplacements, on peut croire que Carey Price est déjà fin prêt pour la saison.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

La bonne nouvelle pour le Canadien, c'est que son joueur le plus important semble fin prêt à commencer la saison 2014-2015.

Vous aurez compris qu'on ne parle pas ici de Rene Bourque, mais bien de Carey Price, qui a fait face à 30 tirs hier et qui a accordé un seul but - l'autre ayant été réussi dans un filet désert. Après la rencontre, Price a parlé du synchronisme à retrouver, de la nécessité de disputer encore deux matchs préparatoires avant le début des vraies affaires.

Mais à le voir aller hier soir, à le voir si rapide dans ses déplacements, on peut croire que le gardien du CH est déjà en mode saison. Le 2-0 des Capitals aurait pu être un 4-0, ou même un 5-0, si le gardien n'avait pas affiché une si belle forme.

On peut présumer que la place de Price est déjà acquise, mais ce n'est pas nécessairement le cas pour messieurs Sekac, Thomas et Tinordi, les trois seuls prétendants en uniforme, hier.

Après une grosse soirée vendredi au Colisée de Québec, ç'a paru plus difficile pour Sekac, cette fois-ci. Normal, sans doute, pour un type qui tente de se faire une place dans la LNH, qui tente de maîtriser les nuances du jeu nord-américain. Pour une rare fois lors de ce camp, Sekac n'a pas su se faire remarquer. Il fallait bien que ça arrive, et ça fait partie de la réalité pour un jeune qui débarque d'Europe.

Christian Thomas, quant à lui, a eu à peine 10 minutes pour s'exprimer, ce qui est bien peu. On ne l'a pas vraiment vu lui non plus.

Tinordi? Celui que l'on surnomme «Tinner» aura connu un match avec des hauts et des bas. C'est-à-dire une première période très ordinaire, une deuxième période juste assez bonne, puis une troisième période un peu brève, à la suite d'une expulsion justifiée pour un coup à la tête.

N'oublions pas que la ligue cherche à bannir les coups à la tête, et Tinordi a, de toute évidence, frappé ce pauvre Nate Schmidt en plein sur la noix.

Mais Tinordi n'a pas vraiment amélioré son rang dans cette course, où le favori demeure Nathan Beaulieu, à notre humble avis. Il a sorti le genou sur un rival en première période, et il a semblé parfois hésitant sur la glace. On peut aussi croire que son expulsion à la suite de ce coup à la tête ne sera pas de nature à favoriser sa confiance. Tinordi doit se démarquer par un jeu physique et par une présence qui doit être intimidante. Mais il doit aussi conserver une certaine forme de discipline. Le coup à la tête est survenu sur un jeu très rapide, où la marge d'erreur est très mince. Mais ce genou sur un adversaire était tout à fait inutile. Et dangereux.

Ce n'est pas la fin de ce jeune homme, loin de là. Mais Jarred Tinordi devra trouver une façon de gagner des points au cours des prochains jours. Dans son cas, le temps commence à presser.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer