Flames-Canadien: l'analyse du match

Il ne faut jamais rien prendre pour acquis dans un match de hockey. Même si les... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Photo: André Pichette, La Presse

Pierre Ladouceur

Il ne faut jamais rien prendre pour acquis dans un match de hockey. Même si les statistiques favorisent largement les équipes en avance après 40 minutes, les hommes de Jacques Martin ont appris une leçon importante.

Et la leçon sera plus facile à digérer puisque le Canadien a pu l'emporter en prolongation grâce à un tir parfait de PK Subban, le grand héros de cette rencontre.

Départ cannon

Il s'est passé de belles choses en première période pour le Canadien, ce qui a valu aux hommes de Jacques Martin de prendre une avance de 2-0. Tout d'abord, le trio de Michael Cammalleri, Tomas Plekanec et Lars Eller a certes été le meilleur. Non seulement ont-ils freiné le gros trio des Flames (Iginla-Morrison-Tanguay), mais ils ont ouvert la marque. Sur le but d'Eller, il faut vanter la patience et la vision de Plekanec, mais tout a été possible parce que Cammalleri et Eller ont attaqué le filet. Ensuite, Cammalleri a doublé l'avance des siens lorsqu'il a reçu une passe parfaite de Jeff Halpern en sortant du cachot. Parlant du cachot, on n'a pas aimé les infractions commises en zone offensive par Cammalleri et Brian Gionta. Alex Auld avec l'aide des Hal Gill, PK Subban, Roman Hamrlik, Jaroslav Spacek, Plekanec, Travis Moen, Halpern et Tom Pyatt ont empêché que ces infractions soient coûteuses.

Départ cannon (bis)

Tout comme au premier engagement, les joueurs du Canadien ont entrepris la période médiane avec intensité. Les premières attaques au filet n'ont pas rapporté de dividendes puisqu'une infraction de Gionta sur le gardien a annulé un but de Pacioretty. Puis, lors d'une occasion en or pour Cammalleri, Eller a déplacé accidentellement le filet adverse. Mais sur le tir d'Andrei Kostitsyn, seul les cordes du filet ont bougé. Puis, Halpern a démontré une belle patience. Il a attendu que Kostitsyn et Weber soient devant le filet pour décocher un tir gagnant. Ironiquement, les passes sont allées à Moen et Spacek. Les deux joueurs au filet ne se sont pas retrouvés sur la feuille de pointage. Puis, avec une avance de 4-0, le Canadien est tombé dans le piège de l'attaque. Les Flames ont alors marqué deux fois, question de leur rappeler qu'il faut suivre le plan de match en tout temps.

La fin d'Auld

C'était évident qu'à la suite de leurs deux buts en fin de période, les Flames allaient attaquer avec intensité en troisième période. À ce moment-là le gardien doit être à la hauteur, ce qui n'a pas été le cas d'Alex Auld. Il a fallu que Carey Price vienne freiner l'hémorragie. Son arrivée dans le match a non seulement refroidi les ardeurs des Flames, mais cela a semblé remettre son équipe en confiance. Il était temps que Jacques Martin prenne cette décision.

LE JEU DU MATCH : Henrik Karlsson

Venu en relève à Miikka Kiprusoff, il a effectué un arrêt clé en fin de deuxième période aux dépens de Max Pacioretty qui aurait porté la marque à 5-2.

LE HÉROS DU MATCH : PK Subban

Auteur du but de la victoire, il a joué un fort match tant en attaque qu'en défense.

LE CHIFFRE DU MATCH : 5

Pour la première fois en 20 matchs, le Canadien a marqué cinq buts.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Alex Auld assure qu'il s'en remettra...

    Hockey

    Alex Auld assure qu'il s'en remettra...

    Tout allait trop bien pour Alex Auld à son premier départ au Centre Bell dans l'uniforme du Canadien. À mi-chemin dans la rencontre, il profitait... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer