• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Plekanec: «Ce n'est pas comme si on affrontait Brodeur ou Miller» 

Plekanec: «Ce n'est pas comme si on affrontait Brodeur ou Miller»

Jose Theodore, gardien des Capitals.... (Photo d'archives AP)

Agrandir

Jose Theodore, gardien des Capitals.

Photo d'archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Gagnon
La Presse

Comme Jacques Martin l'a fait à Montréal, Bruce Boudreau a maintenu le suspense quant à l'identité du gardien qui amorcera la série face au Canadien, jeudi à Washington.
Mais peu importe que les Caps opposent José Théodore ou Semyon Varlamov au Tricolore, Tomas Plekanec considère que son équipe a toutes les raisons au monde d'être confiante.

«Ce n'est pas comme si on affrontait (Martin) Brodeur ou (Ryan) Miller. Ils n'ont pas un gardien dominant. Et quand on regarde la saison, on se rend compte que ce duel de gardiens est intéressant pour notre équipe. Je crois qu'on peut dire que nos gardiens ont été plus solides que les leurs», a dit le meilleur pointeur du Canadien cette saison avec 25 buts et 70 points.

Plekanec a aussi été le meilleur des siens face aux Capitals avec quatre buts et une passe.

Les Caps ont utilisé leurs trois gardiens - José Théodore, Semyon Varlamov et Michal Neuvirth - contre le Canadien cette année.

Neuvirth a remporté une victoire et encaissé un revers. Il a aussi entrepris le match du 10 février au Centre Bell avant d'être retiré en deuxième période après avoir accordé deux buts en 14 tirs. Son retrait était toutefois attribuable à une blessure.

Envoyé en relève, José Théodore a été victime de quatre buts en 25 tirs, dont celui de la victoire marqué par Plekanec en prolongation.

Varlamov a remporté l'autre gain des Caps.

Cammalleri plus prudent

Si Tomas Plekanec a candidement commenté la situation des gardiens, Michael Cammalleri a refusé d'attiser les tensions.

«On s'en va à la guerre. On veut offrir à l'adversaire le moins d'information possible et surtout ne pas lui offrir des munitions. De plus, il est toujours dangereux, pour ne pas dire périlleux, de faire une remarque sur un gardien. Les fois où je me suis permis de le faire, le gars me faisait mentir avec une sortie exceptionnelle.

« Ils (les Capitals) ont peut-être utilisé trois gardiens cette année, mais je ne me permettrais jamais de conclure que cela démontre un manque de confiance à leur endroit. Je vais simplement me contenter de dire que nos gardiens peuvent nous donner des chances de gagner, même contre la meilleure attaque de la Ligue.»

Carey Price a disputé les quatre matchs du Canadien contre les Capitals cette année. Il présente une fiche de deux victoires et deux revers, dont un en tirs de barrage. Il a maintenu une moyenne de 3,39 par rencontre et une efficacité de 89,9%.

En dépit de ces quatre matchs, c'était la cohue devant le casier de Jaroslav Halak qui a longuement répondu aux questions des journalistes hier. De l'autre côté du vestiaire, c'était bien calme autour de Price.

«Nous avons confiance en nos deux gardiens», a une fois encore répété Jacques Martin avant d'indiquer qu'il dévoilerait l'identité de son gardien jeudi. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer