Le grand poker de Gainey

Dossiers >

Le marché des joueurs autonomes

Sports

Le marché des joueurs autonomes

Tout sur le marché des joueurs autonomes. »

Alex Tanguay a été laissés en plan.... (Photo: François Roy, La Presse)

Agrandir

Alex Tanguay a été laissés en plan.

Photo: François Roy, La Presse

Marc Antoine Godin
La Presse

On saura bientôt si la stratégie de Bob Gainey a porté ses fruits.

Le DG a soumis une proposition à Mike Komisarek la semaine dernière et a fait de même avec Alex Kovalev, dimanche.

À moins d'un revirement de situation inattendu, ce sont les deux seuls joueurs qui auront des offres d'ici l'ouverture du marché des joueurs autonomes, demain.

Saku Koivu et Alex Tanguay ont donc été laissés en plan.

C'est encore la perspective de boucler une transaction qui incite Gainey à repousser l'échéance jusqu'à minuit moins une.

«J'ai fait savoir à Saku que nous n'étions pas en position, pour le moment, de lui soumettre une offre sérieuse, a indiqué Gainey, lundi.

«Si nous sommes en mesure d'effectuer un échange ce soir ou demain, on pourrait toujours changer notre position à l'égard de Tanguay et de Koivu.»

Gainey est retourné au travail, au terme du repêchage, afin de contacter des équipes qui, selon lui, pouvaient avoir des joueurs de centre disponibles. «Nous en avons identifié cinq où il y aurait des possibilités», a-t-il précisé.

Outre Vincent Lecavalier, le Canadien explore d'autres avenues et, par des offres séduisantes, tente de rendre disponibles des centres qui ne sont pas à priori sur le marché.

Il faut dire que ce marché a changé.

Le fait que le plafond salarial ait augmenté de 100 000 $ pour la prochaine saison et qu'on ne prévoit plus la catastrophe pour 2010-2011 réduit le pouvoir de négociation du Tricolore. «Les équipes se sentent un peu plus à l'aise d'aller de l'avant avec des joueurs dont le contrat, jusque-là, les plaçait en position précaire», a reconnu Gainey.

Kovalev est mieux placé

Après avoir soumis une offre «raisonnable» à Komisarek, la semaine dernière, Gainey attend toujours le retour d'appel de son agent.

Le Canadien attend également des nouvelles de Kovalev, à qui il a soumis une proposition, dimanche.

L'important pour Kovalev, c'était surtout d'avoir une offre.

Certes, il pourrait décider d'aller la comparer avec ce que le marché a à lui offrir. Mais nulle part ailleurs qu'à Montréal a-t-il une aussi grande valeur. Il est populaire auprès des fans et son nom se «vend» encore très bien autour de l'organisation.

Bref, ce ne serait pas étonnant que Kovalev en vienne à une entente avec l'équipe.

Par contre, l'avenir de Tanguay et Koivu paraît plus gris.

Au lendemain de l'élimination du Tricolore, Koivu avait dit qu'il ne se voyait pas revenir à Montréal s'il ne recevait pas d'offre du Canadien avant le 1er juillet.

De son côté, l'agent de Tanguay, Robert Sauvé, mentionne que ce n'est pas parce que le Canadien n'a pas ouvert les pourparlers que son client va rayer Montréal de sa liste.

«On n'exclut personne», a-t-il dit.

33 millions à dépenser

Le Canadien peut encore dépenser 33 millions sous le plafond salarial.

Une part de cet argent ira aux six joueurs autonomes avec compensation - les Higgins, Latendresse, Plekanec, D'Agostini, Chipchura et Stewart - qui ont tous reçu une offre qualificative, lundi.

Mais il reste tout un pactole pour un ou deux défenseurs et l'équivalent d'un premier trio complet.

Quels joueurs autonomes sont susceptibles d'intéresser le Canadien ?

Les Blackhawks de Chicago, qui avaient fait signer à Martin Havlat un contrat de trois ans pour 18 millions en 2006, ont de la difficulté à s'entendre avec lui.

Si l'on se fie aux cancans entendus ce week-end, l'attaquant tchèque, qui vient souvent à Montréal durant l'été, serait dans la mire du Canadien, mais aussi du Wild du Minnesota et des Maple Leafs de Toronto.

Beauchemin et les Sedin

Les mêmes destinations potentielles sont souvent évoquées à propos des frères Sedin.

Selon ce qu'on a appris durant le repêchage, Henrik et Daniel Sedin n'excluraient pas de venir à Montréal s'ils ne parviennent pas à s'entendre avec les Canucks de Vancouver.

Or, il faut s'attendre à ce que les Leafs soient très agressifs dans ce dossier. Brian Burke, à l'époque où il était DG des Canucks, avait habilement manoeuvré pour les repêcher.

Vancouver, Toronto, Montréal. On n'a qu'à changer les rôles pour réaliser que, comme l'an dernier avec Mats Sundin, l'agent J.P. Barry aura beau jeu de faire monter l'enchère au profit des Sedin.

En défense, Matthias Ohlund, Rob Scuderi et Steve Montador, entre autres, mériteraient au moins un coup de fil, demain.

Ceux qui espèrent voir François Beauchemin revenir dans le giron du Canadien doivent savoir que Gainey ne compte pas dépenser une proportion trop grande de son enveloppe salariale pour étoffer sa ligne bleue.

«Si nous parvenons à mettre Komisarek sous contrat, nous n'aurons pas l'argent pour embaucher un autre défenseur de premier plan», a indiqué le DG.

Mais réembaucher Komisarek, à ce stade-ci, est loin d'être une certitude!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer