Connelly ratera l'Omnium canadien

Même s'il a reçu une invitation pour participer... (Photo AFP)

Agrandir

Même s'il a reçu une invitation pour participer à l'Omnium canadien disputé cette semaine à Glen Abbey, le jeune Austin Connelly a préféré s'inscrire à l'Omnium Porsche en Allemagne pour tenter d'obtenir une place sur le circuit européen en 2018.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Austin Connelly avait la chance de retourner au Canada en héros après s'être hissé au 14e rang de l'Omnium britannique la semaine dernière, mais pour l'instant, ses priorités demeurent de l'autre côté de l'Atlantique.

Connelly, qui tente de se tailler une place au sein du circuit européen pour l'an prochain, a décidé de décliner l'invitation de Golf Canada et il ne participera pas à l'Omnium canadien, cette semaine.

Au lieu d'être au club de golf Glen Abbey à Oakville, Ontario, Connelly foulera plutôt le terrain de l'Omnium européen Porsche présenté à Hambourg, en Allemagne, alors qu'il tente d'obtenir une place sur le circuit pour 2018.

Le tournoi canadien n'aurait été rien de plus qu'un départ de plus du circuit de la PGA pour Connelly, même s'il a mentionné que le choix fut difficile.

« Si j'avais terminé au sixième rang (ou plus haut au classement), j'aurais participé à ce tournoi, parce que j'aurais vraiment aimé y être », a expliqué Connelly.

Le golfeur âgé de 20 ans est né dans la ville d'Irving au Texas, mais a commencé à jouer au golf au Clare Golf et Country Club à Comeauville, en Nouvelle-Écosse, lorsqu'il visitait ses grands-parents en été. Il y est d'ailleurs toujours membre.

Connelly était déçu de devoir refuser l'invitation de Golf Canada - il avait terminé à égalité au 79e rang en 2015 - parce qu'il affirme sentir l'appui des partisans canadiens, peu importe où il va.

« Tu ne reçois pas ce genre de soutien ailleurs, a affirmé celui qui a la double citoyenneté canado-américaine. Honnêtement les Canadiens sont les meilleurs partisans du monde. Peu importe où je suis. Je reçois tellement d'encouragements provenant de la Nouvelle-Écosse et de ma famille et mes amis. Ils m'ont tellement encouragé. Je trouve ça plaisant de les représenter et je tente de les rendre fiers. »

Le nouveau président de Golf Canada, Laurence Applebaum, a soutenu que Connelly avait rendu fier son pays la semaine dernière. Il espérait secrètement que Connelly accepterait l'invitation de l'organisation, mais il respecte sa décision.

Malgré le statut élite du circuit de la PGA, Connelly souhaite explorer ce que le circuit européen a à lui offrir, même si cela signifie qu'il devra passer son tour lors d'un tournoi où il aimerait bien jouer.

« Ç'a été incroyable d'expérimenter tous les parcours de golf parmi tous ces pays. Tout en Europe est parfait, a-t-il ajouté. Je suis très content d'y être présentement. Je suis très près d'obtenir mon laissez-passer pour l'an prochain et ce serait incroyable. »

Après le tournoi en Allemagne, Connelly retournera au Texas pour quelques semaines avant de participer probablement au Championnat de Wyndham, en Caroline du Nord, à la mi-août.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer