L'Association des joueurs de la NFL se prépare pour un lock-out

Le directeur exécutif de la NFLPA, DeMaurice Smith.... (Photo: archives AP)

Agrandir

Le directeur exécutif de la NFLPA, DeMaurice Smith.

Photo: archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jimmy Golen
Associated Press

L'Association des joueurs de de la NFL (NFLPA) a avisé ses membres de se préparer à un lock-out qu'elle prévoit pour mars prochain, disant aux joueurs de ne pas toucher leurs trois derniers chèques de paye au cas où il n'y aurait pas de saison 2011.

Dans une lettre envoyée aux joueurs et vue par The Associated Press, le directeur exécutif de la NFLPA, DeMaurice Smith, indique que le syndicat «s'était fixé une date butoir» pour trouver un terrain d'entente au sujet d'une nouvelle convention collective.

«Cette date est maintenant passée, écrit-il. Il est maintenant temps de vous protéger, votre famille et vous.»

La lettre est datée de mercredi dernier et des copies reposaient sur une table dans le vestiaire des Patriots de la Nouvelle-Angleterre lors de la période de disponibilités média, samedi. Après qu'un journaliste eut questionné un joueur au sujet de la lettre, un porte-parole de l'équipe les a retournées face contre table.

Un porte-parole de la NFL, Greg Aiello, a dit de cette date butoir de la NFLPA qu'elle était «décevante et inexplicable, surtout pour les partisans».

«Nous espérons que ceci ne signifie pas que le syndicat des joueurs a abandonné les négociations, a-t-il dit. Nous sommes prêts à les rencontrer et à négocier peu importe où, peu importe quand. Mais ça prend un effort soutenu et un engagement réciproque pour s'entendre. Ça ne peut pas venir que d'un seul côté.»

Il n'était pas clair quand cette date butoir de la NFLPA a été dépassée et quels sont les changements entraînés par ce dépassement. George Atallah, porte-parole du syndicat, n'a pas retourné les appels concernant une clarification à ce sujet.

Depuis 1987, aucune rencontre de la NFL a été annulée en raison d'un conflit de travail. Cette année-là, la ligue avait répliqué à une grève des joueurs en complétant la saison avec des joueurs de remplacement. Mais la perspective d'une saison perdue en 2011 a pris de l'ampleur quand les propriétaires ont décidé de se retirer de la convention collective en 2008.

Selon l'entente ratifiée en 2006, les joueurs reçoivent 59,6 pour cent de revenus désignés de la NFL. Les propriétaires ont décidé de se retirer de ce contrat de travail à compter de l'an prochain. Ils prétendent que leurs imposantes dettes contractées par la construction de nouveaux stades et de la mise sur pied du NFL Network rendent improfitable cette entente.

Les deux parties se sont rencontrées le mois dernier. Lors de cette rencontre, «certains progrès» ont été faits au sujet d'un calendrier de 18 rencontres et de séances d'entraînement limitées pendant la saison morte.

Smith a déclaré que les propriétaires s'étaient retirés dans le but d'imposer un lock-out. Sur la page d'accueil du site internet de la NFLPA, on peut voir un compte à rebours indiquant le temps restant avant la fin du présent contrat de travail, le 3 mars prochain.

La lettre d'une page, sur papier en-tête de la NFLPA, dit que le syndicat s'attend à ce qu'un lock-out soit imposé le 4 mars et que les joueurs devraient consulter leurs conseillers financiers afin de se préparer à l'absence d'une source de revenus. On peut également y lire que la ligue a menacé d'annuler l'assurance-santé des joueurs.

La NFLPA a dit qu'elle allait déposer un grief au sujet de cette annulation, puisque le présent contrat de travail prévoit que les joueurs «continueront de bénéficier des avantages consentis dans cette article jusqu'à la fin de l'année au cours de laquelle ils seront libérés ou privés d'emploi».

Aiello a de son côté indiqué qu'il n'y aurait pas d'interruption de l'assurance-santé, en raison d'une loi fédérale qui permet aux employés de continuer à bénéficier d'une couverture à leur frais.

«Ça veut dire qu'aucun joueur ou membre de leur famille verrait quelque changement que ce soit au niveau de sa couverture en raison d'un conflit de travail, a spécifié Aiello. Le syndicat sait sûrement cela et n'a pas d'excuse de laisser planer le contraire.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer