• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Tom Brady a subi une commotion cérébrale en 2016, affirme Gisele Bündchen 

Tom Brady a subi une commotion cérébrale en 2016, affirme Gisele Bündchen

Tom Brady... (photo Alan Diaz, archives Associated Press)

Agrandir

Tom Brady

photo Alan Diaz, archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jimmy Golen
Associated Press
New York

Tom Brady a joué malgré une commotion cérébrale la saison dernière, quand il a remporté un cinquième titre du Super Bowl, selon son épouse, le mannequin Gisele Bündchen. La blessure, qui n'a pas été rapportée par l'équipe, inquiète Bündchen au point de questionner pendant combien de temps il devrait continuer à jouer au football.

Quand on lui a demandé si elle souhaitait que le quart des Patriots de la Nouvelle-Angleterre prenne sa retraite, Bündchen a exprimé ses inquiétudes «en tant qu'épouse» à l'émission CBS This Morning dans une entrevue diffusée mercredi.

«Il a subi une commotion cérébrale l'an dernier. Il subit des commotions pratiquement chaque...», a-t-elle dit avant de s'arrêter brusquement. «Nous n'en parlons pas vraiment. Mais il a subi des commotions. Je ne crois pas que c'est quelque chose de sain pour qui que ce soit.»

Brady a raté les quatre premiers matchs de la saison, purgeant une suspension pour son rôle dans le scandale des ballons dégonflés. Il a raté quelques entraînements en fin de campagne en raison de blessures à une jambe, à une cuisse et à une cheville. Les Patriots n'ont jamais mentionné une commotion cérébrale dans leur rapport obligatoire sur les blessures pendant la saison 2016 ou l'année 2016.

La NFL demande aux équipes de rapporter toute blessure «significative ou digne de mention», peu importe si on s'attend à ce que le joueur joue ou non. Elle soutient aussi que l'honnêteté dans la publication du rapport «affecte l'intégrité du sport».

La ligue est dans une position particulièrement délicate dans le dossier des commotions, qui seraient liées à des problèmes neurologiques qui rendent les joueurs violents ou suicidaires et qui causent des problèmes de mémoire. La NFL a accepté de remettre un milliard $ US en compensation à des joueurs retraités qui accusent la ligue d'avoir caché les liens entre le football et les problèmes neurologiques.

Un porte-parole de la NFL n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires. Les Patriots ont refusé de commenter les propos de Bündchen mercredi matin. L'agent de Brady n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

En remportant son cinquième titre de la NFL à l'âge de 39 ans - grâce à la remontée la plus importante de l'histoire du Super Bowl - Brady a déjà déjoué les pronostics et cimenté sa place parmi les légendes du circuit. Il a souvent répété qu'il voulait continuer à jouer jusqu'à ce qu'il soit dans la mi-quarantaine, mais il a affirmé lors d'une entrevue publiée par ESPN cette semaine qu'il pourrait jouer encore plus longtemps s'il demeure en santé et qu'il continue à être productif.

Cependant, Bündchen a présenté des réserves sur les plans de son époux quand elle a été questionnée à ce sujet par le présentateur du réseau CBS Charlie Rose.

«Ces agressions continuelles ne peuvent pas être saines, a-t-elle dit. Je veux qu'il soit en santé et que nous puissions encore faire plein de belles choses quand nous aurons 100 ans.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer