J.J. Watt a bien hâte de renouer avec la compétition

Opéré pour une hernie discale en juillet, J.J.... (photo Eric Christian Smith, AP)

Agrandir

Opéré pour une hernie discale en juillet, J.J. Watt, joueur par excellence du circuit en défense en 2014 et 2015, a raté le camp d'entraînement et tous les matchs préparatoires des Texans en 2016.

photo Eric Christian Smith, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kristie Rieken
La Presse Canadienne
HOUSTON

J.J. Watt n'en peut plus d'attendre. Lui qui n'a pas joué au football depuis le 22 septembre était plus excité que quiconque à l'idée d'entreprendre les séances hors saison des Texans de Houston, lundi.

C'est vrai: ces séances d'entraînement ne se voulaient que des séances légères, davantage un prétexte pour renouer avec ses coéquipiers. Mais après avoir raté des matchs pour la première fois de sa carrière de six ans dans la NFL l'an dernier, alors qu'il se remettait d'une intervention chirurgicale au dos, Watt a grandement apprécié sa journée.

«Comme je l'ai dit plusieurs fois auparavant, de rater une année vous rappelle à quel point vous aimez ce sport et à quel point vous souhaitez jouer de nouveau, retrouver vos coéquipiers, a-t-il signalé. Je n'en peux plus d'attendre.»

Opéré pour une hernie discale en juillet, Watt, joueur par excellence du circuit en défense en 2014 et 2015, a raté le camp d'entraînement et tous les matchs préparatoires des Texans en 2016. L'ailier défensif a amorcé les trois premiers matchs de la saison régulière avant de se blesser de nouveau au dos et de devoir subir une intervention chirurgicale qui a mis fin à sa campagne.

Il est maintenant en santé et bien qu'on soit toujours à près de cinq mois de la saison, il s'imagine déjà de retour sur le terrain.

«Mon corps se sent très bien, alors j'avais très hâte à ces activités hors saison et de rejouer au football. C'est ce qui compte le plus pour moi. Je veux seulement retourner sur le terrain et jouer au football.»

Watt est un maniaque de l'entraînement et il admet qu'il en ferait peut-être trop en vue de la saison, même au détriment de sa santé. Il a maintenant appris qu'une telle approche est néfaste et que même s'il souhaite être prêt pour la saison, il a appris à s'entraîner de façon intelligente.

Il a apprécié de voir la défense des Texans grandir malgré son absence l'an dernier. Il a encensé ses coéquipiers, qui ont terminé au premier rang pour les verges allouées. Ces succès sont expliqués en partie par l'éclosion du tout premier choix en 2014, Jadeveon Clowney.

«C'était un plaisir à regarder, a noté Watt. Il a très bien joué, comme le reste de la défense. C'était super de les voir grandir et surmonter toute cette adversité en cours de saison.»

Certains se demandent si Watt sera en mesure d'être une aussi grande menance pour les attaques adverses après deux opérations au dos. Celui qui a réussi 76 sacs jusqu'ici a entendu ces murmures, mais ne s'en soucie guère.

«Tout ce que je peux faire, c'est de donner le meilleur de moi-même, peu importe que ce soit à l'entraînement ou dans les réunions. C'est ce que je vais faire. Je vais sauter sur le terrain, avoir du plaisir et jouer les matchs de la seule façon que je sache les jouer: avec énergie, enthousiasme et plaisir. Je vais avoir beaucoup de plaisir. Je compte de nouveau apprécier le football.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer