Les Cowboys font mal paraître les Packers à domicile

Le quart recrue Dak Prescott a amassé 247 verges par la voie des airs et il a... (PHOTO AP)

Agrandir

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Genaro C. Armas
Associated Press
Green Bay

Le quart recrue Dak Prescott a amassé 247 verges par la voie des airs et il a lancé trois passes de touché, aidant les Cowboys de Dallas à battre les Packers de Green Bay 30-16, dimanche.

Prescott a complété 18 de ses 27 passes et il a su garder son calme malgré deux échappés et une interception. Les Cowboys (5-1) ont gagné une cinquième partie consécutive.

«Tu ne peux pas avoir plus inspirant comme joueur parce que tout le monde dans cette équipe sait à quel point la position de quart est difficile», a dit le propriétaire des Cowboys, Jerry Jones.

Prescott a notamment joué avec confiance au quatrième quart, orchestrant une séquence offensive de sept jeux et 75 verges qui s'est terminée par une passe de touché à Cole Beasley.

En retard de 18 points après ce jeu, les Packers (3-2) n'ont plus jamais été dans le coup et les partisans au Lambeau Field ont laissé savoir leur mécontentement. Les locaux ont commis quatre revirements, un sommet pour eux cette saison.

«Honnêtement, la chose à ne pas faire en attaque, c'est de donner le ballon à l'autre équipe, a analysé l'entraîneur-chef des Packers, Mike McCarthy. Ça ne fait pas partie de notre identité.»

Même Aaron Rodgers a été visé par les partisans. Ce dernier a réussi 31 de ses 42 tentatives pour des gains de 294 verges. L'ancien joueur le plus utile à son équipe, en 2011 et 2014, a été victime d'une interception et il a échappé le ballon à la ligne de un des Cowboys.

«Nous sommes fâchés et les partisans le sont aussi. Ça fait partie du métier, a répondu Rodgers concernant les huées. Ce n'est pas la première fois que ça arrive et ce ne sera probablement pas la dernière.»

Les Packers n'ont pas atteint la zone des buts avant le quatrième quart, quand Rodgers a rejoint Cobb sur une distance de six verges alors qu'il restait 6:53 à faire à la rencontre.

Il s'agissait du plus cuisant revers des Packers à domicile avec Rodgers comme partant depuis une défaite de 37-20 aux mains des Giants de New York, lors des séries de sections de la Nationale, en 2011.

Pour sa part, Prescott a été victime d'une première interception en carrière, lorsque Morgan Burnett a saisi le ballon au troisième quart. Il a vu sa séquence record de passes tentées sans se faire intercepter pour amorcer une carrière s'arrêter à 176. Un peu plus tôt dans l'affrontement, il avait dépassé l'ancienne marque de 162, détenue par Tom Brady.

«Nous allons finalement pouvoir arrêter de parler de ça, a affirmé Prescott en riant. Il y en aura une autre à commencer.»

L'autre recrue d'impact pour les Cowboys, Ezekiel Elliott, a obtenu 157 verges au sol en 28 courses et il est devenu le premier porteur de ballon recrue de l'histoire de la NFL à amasser au moins 130 verges lors de quatre matchs consécutifs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer