• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > NFL: six nouveaux entraîneurs ont le mandat de redresser leurs équipes 

NFL: six nouveaux entraîneurs ont le mandat de redresser leurs équipes

Adam Gase et Reshad Jones... (Photo Jasen Vinlove, archives USA Today Sports)

Agrandir

Adam Gase et Reshad Jones

Photo Jasen Vinlove, archives USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steven Wine
Associated Press
Miami

Adam Gase, le nouvel entraîneur des Dolphins, aime bien envoyer des flèches à ses joueurs. Ces dernières années, il avait l'embarras du choix pour qui cibler, vu les résultats de Miami.

Celui qu'on a louangé pour son boulot avec Jay Cutler et Peyton Manning fait partie des six nouveaux généraux dans la NFL. Voici les autres:

- Ben McAdoo, ancien patron de l'attaque, élevé d'un grade avec les Giants à la suite du départ de Tom Coughlin, après 12 saisons et deux victoires au Super Bowl;

- Dirk Koetter, lui aussi un ancien coordonnateur offensif, qui prend le relais à Tampa, où quatre entraîneurs ont défilé depuis 2011;

- Hue Jackson, jadis en charge à Oakland, qui obtient une deuxième chance à Cleveland;

- Chip Kelly, embauché par San Francisco, peu après son congédiement par les Eagles;

- Doug Pederson, ancien quart dans la NFL, engagé par Philadelphie pour remplacer Kelly.

De plus, Mike Mularkey est maintenant en poste de façon officielle au Tennessee, après l'avoir été par intérim.

Ils ont tous ceci en commun: un passé à gérer l'attaque et un mandat de générer plus de points pour des équipes ayant fini sous la barre de ,500 en 2015.

Victorieux six fois l'an dernier, les Dolphins n'ont pas gagné de match éliminatoire depuis 2000. Gase amène du front et de l'énergie, une combinaison bien accueillie par les joueurs, après le règne terne de Joe Philbin.

McAdoo permet plus de musique lors des entraînements. Il a aussi engagé un nouveau responsable du conditionnement: on veut réduire le nombre d'éclopés après une saison de 6-10, l'an dernier.

Il a toutefois gardé les horloges réglées cinq minutes en avance, une mesure instaurée par Coughlin.

Eux aussi plafonnés à six gains en 2015, les Bucs n'ont pas gagné de match éliminatoire depuis leur triomphe lors du Super Bowl de 2003.

Ils veulent continuer de faire mieux offensivement, Koetter ayant commencé à mettre les morceaux en place, l'an dernier. Le quart Jameis Winston a disputé chaque match, aidant les siens à finir cinquièmes de la ligue pour le total des verges.

Koetter doit aussi penser à la défense, maintenant.

«J'aime le football offensif alors ce n'est pas évident, mais j'en apprends au fil des jours», a-t-il résumé.

Pederson a joué pendant 10 ans comme quart dans la NFL, incluant une saison avec les Eagles. Il vient de passer trois ans à coordonner l'attaque des Chiefs de Kansas City. Sa nouvelle formation a conclu 2015 avec une fiche de 7-9.

Pour ce qui est de Kelly, les 49ers n'ont remporté que cinq matches l'an dernier, dont un seul à l'étranger.

Jackson, sixième entraîneur des Browns en neuf ans, hérite d'un club au rendement de 3-13 la saison dernière (comme les Titans). En 2011, ses Raiders ont fini l'année à ,500.

Les attentes sont modestes pour ces nouveaux entraîneurs, et il serait surprenant que l'un d'eux atteigne neuf victoires.

En janvier, McAdoo a tenu des propos qui peuvent s'appliquer à chacun d'entre eux: «si votre coeur est fragile, ce métier n'est pas fait pour vous.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer