Patriots: des tricheurs invétérés?

Plusieurs équipes de la NFL soupçonnent de tricherie... (PHOTO WINSLOW TOWNSON, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Plusieurs équipes de la NFL soupçonnent de tricherie l'équipe du propriétaire Robert Kraft et de l'entraîneur Bill Belichick.

PHOTO WINSLOW TOWNSON, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dure journée pour les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, hier. Les géants ESPN et Sports Illustrated ont tous deux mis en ligne des textes-fleuves au sujet des soupçons de tricherie qui planent sur l'équipe de Bill Belichick depuis plus d'une décennie. Voici les grandes lignes de ces deux enquêtes.

PLUS QUE LE SPYGATE ET LE DEFLATEGATE

Selon le réseau ESPN, la tricherie des Patriots ne se résumerait pas aux fameux «Spygate» et «Deflategate». Certains employés des Patriots seraient notamment entrés dans le vestiaire des équipes adverses au Gillette Stadium afin de voler certaines informations, dont l'identité des 20 premiers jeux que celles-ci comptaient utiliser en attaque. Des équipes ont également eu des problèmes au niveau de la communication audio entre leurs entraîneurs et leurs joueurs lors de matchs disputés à Foxboro. «Toute équipe qui a joué là au cours des cinq dernières années y a connu un problème ou un autre qu'elle n'a jamais connu ailleurs dans la ligue», a dit un dirigeant d'une équipe au Sports Illustrated.

PLUSIEURS ÉQUIPES ONT DES SOUPÇONS

On a souvent entendu parler des soupçons qui pesaient sur les Patriots quant au premier Super Bowl qu'ils ont remporté. Mais les Rams de St. Louis ne sont pas les seuls à soupçonner les Patriots d'avoir triché lors de la grand-messe du football américain. Selon ESPN, plusieurs membres des Panthers de la Caroline et des Eagles de Philadelphie sont convaincus que les Patriots connaissaient leurs jeux d'avance lors du Super Bowl. Plusieurs entraîneurs et joueurs des Steelers de Pittsburgh auraient également de forts soupçons qu'ils ont été victimes de tricherie lors des deux finales de conférence qu'ils ont perdues aux mains des Patriots en janvier 2002 et janvier 2005. Toujours selon l'enquête d'ESPN, parmi les documents qui ont été détruits par la NFL dans les premiers jours de la controverse du Spygate se trouvaient des diagrammes et des schémas de plusieurs jeux défensifs des Steelers.

LES PROPOS DE MARTZ ONT-ILS ÉTÉ CHANGÉS?

On se rappellera que Roger Goodell n'avait mis que quelques jours à imposer des pénalités aux Patriots dans le cas du Spygate, en 2007. Le commissaire avait également ordonné que tous les enregistrements et documents obtenus illégalement par les Patriots soient détruits, ce qui lui avait valu plusieurs critiques, dont celles de l'ancien sénateur républicain, Arlen Specter, qui est mort quelques années plus tard. Lorsque ce dernier menaçait la NFL de mener une enquête, Goodell aurait demandé à certaines équipes de publier des communiqués afin de calmer le jeu. Selon Mike Martz, l'ancien entraîneur et coordonnateur offensif des Rams, Goodell lui aurait demandé de publier une déclaration «parce qu'une enquête sur les Patriots risquerait de détruire la ligue». Martz aurait accepté, mais a ensuite constaté que ses propos avaient été modifiés sans qu'il ait été consulté.

LA REVANCHE DE GOODELL?

Selon ESPN, plusieurs propriétaires d'équipes de la ligue étaient heureux que Goodell sévisse durement dans le cas du «Deflategate» parce qu'ils estimaient que c'est ce que méritaient les Patriots. Ce serait aussi pour cette raison que le propriétaire des Patriots, Robert Kraft, aurait accepté la perte de deux choix au repêchage et l'amende de 1 million qui ont été imposées à son équipe. Lors d'une réunion de propriétaires, certains confrères de Kraft lui auraient indiqué qu'ils étaient d'accord avec les pénalités imposées par Goodell. D'après le Sports Illustrated, de nombreux présidents, directeurs généraux, entraîneurs et joueurs de la NFL sont convaincus que les Patriots ne respectent pas les règlements depuis longtemps et souhaitent qu'ils soient punis en conséquence.

QUI EST ERNIE ADAMS?

Ernie Adams est probablement le membre le plus important des Patriots quasi inconnu du public. Ami de Belichick depuis 1970, Adams est officiellement «directeur de la recherche de football» chez les Patriots, un poste qui n'a pas d'équivalent dans aucune des 31 autres équipes du circuit. Lorsque Belichick et Adams travaillaient pour les Browns de Cleveland, au milieu des années 90, le propriétaire de l'équipe, Art Modell, aurait dit qu'il donnerait 10 000$ à la personne qui pourrait lui dire quelles étaient les fonctions exactes d'Adams. Chez les Patriots, Adams aurait été la personne au centre du Spygate, alors que c'est lui qui aurait géré les différentes informations qu'obtenaient les Patriots en trichant, notamment en filmant les signaux des entraîneurs adverses.

DES MESURES SUPPLÉMENTAIRES À FOXBORO

Dans le texte du Sports Illustrated, on apprenait que presque toutes les équipes de la NFL prennent des mesures supplémentaires afin de s'assurer qu'elles ne sont pas épiées par les Patriots lorsqu'elles les affrontent. Suivant les conseils de plusieurs équipes, les Seahawks de Seattle auraient embauché des agents de sécurité afin de s'assurer que leurs entraînements n'étaient pas filmés dans la semaine qui a mené au Super Bowl de l'année dernière.

LES PATRIOTS ET GOODELL NIENT

Comme on pouvait s'y attendre, les Patriots ont catégoriquement nié les informations contenues dans l'enquête d'ESPN, hier après-midi. Goodell a fait de même, soutenant entre autres que l'historique de tricherie des Patriots, voire le Spygate, n'avait eu aucune incidence sur sa décision dans le dossier du Deflategate.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer