Rakeem Cato jouera-t-il contre les Lions?

Le quart-arrière des Alouettes Rakeem Cato souffre d'une... (Photo Peter Power, PC)

Agrandir

Le quart-arrière des Alouettes Rakeem Cato souffre d'une blessure à la hanche.

Photo Peter Power, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si l'on doit se fier à ce qu'on a pu voir lors de la séance d'entraînement d'hier, Rakeem Cato représente toujours un cas incertain en vue du match entre les Alouettes et les Lions de la Colombie-Britannique, jeudi soir, au stade Percival-Molson.

Le quart-arrière souffre d'une blessure à la hanche depuis qu'il a été plaqué par Eric Norwood, des Tiger-Cats de Hamilton, jeudi dernier. Cato n'a pas été en mesure de terminer le match et a été remplacé par Tanner Marsh. Celui-ci a conduit les Als à une victoire in extremis de 26-23.

Hier, Cato et Marsh ont partagé les répétitions à parts à peu près égales avec la première unité. L'entraîneur-chef Jim Popp a toutefois insisté pour dire qu'il ne fallait pas sauter aux conclusions.

«La seule raison pour laquelle nous allons le [Cato] garder à l'écart est si le médecin dit qu'il ne devrait pas jouer. Mais en ce moment, on s'attend à ce qu'il joue et on s'attend à ce que les deux quarts jouent, comme ç'a été le cas dernièrement.

«Si c'est trop douloureux et qu'il ne peut pas jouer, il en sera ainsi, a ajouté Popp. Mais comme vous avez pu le constater, il s'entraînait bien. Je ne crois pas que ce soit un problème à ce moment-ci.»

Cato n'était pas disponible pour rencontrer les médias après la séance d'entraînement, puisqu'il avait rendez-vous avec le médecin tout de suite après.

«En fait, ça devait avoir lieu en matinée. Nous l'avons retardé jusqu'à l'après-midi, une fois que l'entraînement serait terminé. Mais c'est à peu près tout ce que vous pouvez en déduire», a réitéré Popp.

Un premier départ en deux ans?

S'il devait être l'élu jeudi soir, Marsh en serait à un premier départ en deux ans. Et comme le hasard fait parfois bien les choses, il affronterait ces mêmes Lions qu'il avait vaincus à son tout premier départ en carrière dans la LCF, le 22 août 2013.

L'étoile de Marsh a toutefois considérablement pâli depuis ce temps. Quelques contre-performances ainsi qu'une série de blessures l'ont fait dégringoler dans l'organigramme de l'équipe, de sorte qu'il doit aujourd'hui se contenter d'un rôle de réserviste qu'on envoie dans la mêlée pour les faufilades du quart. Rôle dans lequel il s'est cependant avéré efficace jusqu'à présent.

En dépit de ce mauvais coup du sort, Marsh assure qu'il ne s'est jamais laissé abattre et entend profiter pleinement de l'occasion... si elle s'offre à lui, bien sûr.

«Je suis tombé à quelques reprises, mais ça vous rend meilleur lorsque vous vous relevez, a-t-il philosophé. Ça vous fait réaliser ce qui est important pour vous. Lorsque vous perdez quelque chose, que vous devez vous battre contre les blessures et l'adversité, ça fait en sorte que vous désirez cette chose davantage. Et c'est encore mieux quand vous gagnez.»

Mentionnons enfin que le demi offensif Tyrell Sutton, qui a raté le match contre Hamilton, était de retour à l'oeuvre hier. Son homologue Brandon Rutley et lui ont divisé le travail au sein de la première unité.

«Nous allons établir notre alignement, mais il s'entraîne et il se sent bien. Nous allons décider si nous utiliserons un ou deux demis offensifs», a fait savoir Popp.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer