La défense des Alouettes fait son mea-culpa

Marquay McDaniel a inscrit deux touchés à la... (Photo Mike Sturk, Reuters)

Agrandir

Marquay McDaniel a inscrit deux touchés à la suite de passes, samedi dernier à Calgary. Le deuxième donnait les devants aux Stampeders, qui ont comblé un retard de 17 points sur les Alouettes.

Photo Mike Sturk, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lorsqu'on lui demande de décrire la performance générale de son unité dans la défaite contre les Stampeders de Calgary, samedi soir, la réponse du coordonnateur défensif Noel Thorpe ne tarde pas à venir.

«Pas assez bonne, car nous avions une avance et nous l'avons perdue, et nous avons perdu le match», a-t-il laissé tomber après l'entraînement d'hier.

Pour une très rare fois depuis les dernières saisons, la défense des Alouettes a en effet failli quelque peu à la tâche, à Calgary. C'était particulièrement vrai en fin de rencontre, alors que la tertiaire a accordé plusieurs longs jeux - souvent de plus de 20 ou 30 verges - aux locaux, ce qui leur a permis d'effacer un déficit de 17 points pour se sauver avec la victoire.

«Il y a eu de longues passes qui sont devenues des touchés, entre autres avec [le receveur des Stamps Marquay] McDaniel. Nous avons accordé beaucoup de verges lors de ces jeux. Il y a aussi eu certaines pénalités qui leur ont permis de continuer leurs poussées offensives, alors que nous avions l'occasion de les sortir du terrain», a analysé Thorpe.

Rien de trop sérieux pour l'inquiéter à long terme, cependant. Pas plus que ses joueurs qui, encore bien souvent cette année, ont été les grandes vedettes des matchs des Als jusqu'ici.

«Aucun match n'est parfait, mais nous essayons de jouer parfaitement chaque match. Je n'étais pas là l'an dernier, mais d'après ce que j'ai constaté depuis mon arrivée, c'est que tout roule pour notre défense et que cette dernière a toujours été bonne. Nous avons eu une petite bosse sur notre route», a fait valoir le demi de coin Jonathan Hefney.

Aucun problème de caractère

Certains ont par ailleurs souligné que depuis le début de la présente campagne, les Alouettes ont souvent éprouvé des difficultés à s'imposer lors de matchs où le pointage est serré. À leurs trois défaites cette saison, les Als se sont inclinés par moins de cinq points - 20-16 contre le Rouge et Noir d'Ottawa, 25-23 contre les Blue Bombers de Winnipeg et 25-22 contre les Stampeders.

Ces mêmes observateurs se sont parfois demandé si le phénomène ne traduisait pas un certain manque de caractère dans les rangs des Oiseaux. Mais ceux-ci ne tardent pas à rejeter cette hypothèse du revers de la main.

«C'est toujours frustrant de perdre un match serré. Mais s'il y a quelque chose que je réalise à propos de cette équipe, c'est que nous n'abandonnerons jamais. Nous allons continuer à nous battre et à nous améliorer chaque semaine», a signalé le quart-arrière Rakeem Cato.

«Vous avez des hauts et des bas au cours d'un match, a renchéri Hefney. Si vous n'êtes pas en mesure de conserver une avance, vous attribuez le blâme à la défense. Nous devons presque faire tout ce que nous avons à faire parfaitement, et chaque match ne sera pas parfait. Toutes les équipes de la ligue ne parviennent pas toujours à conserver leur avance.»

Pas de nouvelles de Sutton

Blessé à une jambe lors du match de samedi, le demi offensif Tyrell Sutton était absent de l'entraînement d'hier. Brandon Rutley et Stefan Logan se sont partagé la tâche dans le champ arrière au sein de la première unité.

L'entraîneur-chef Tom Higgins a fait savoir que Sutton devait se soumettre à divers examens médicaux. Ainsi, on ignore pour l'instant les détails de sa blessure, tout comme le moment où il sera en mesure de reprendre l'entraînement.

Le demi défensif Jerald Brown manquait lui aussi à l'appel. Selon Higgins, le vétéran a souffert de déshydratation durant l'affrontement contre les Stampeders, ce qui lui a occasionné des crampes. Comme Sutton, Brown avait également rendez-vous chez le médecin, hier.

À l'inverse, le receveur Fred Stamps était de retour au travail après avoir raté la dernière semaine d'activité de son équipe pour des raisons familiales.

D'autres joueurs dont le nom était inscrit sur la liste des blessés pour six matchs ont aussi recommencé à s'entraîner. Parmi eux, mentionnons le quart Tanner Marsh, le receveur Éric Deslauriers et l'ailier défensif Aaron Lavarias.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer