• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Repêchage de la LCF: les Alouettes optent pour un demi défensif 

Repêchage de la LCF: les Alouettes optent pour un demi défensif

Les Alouettes ont sélectionné le demi défensif Chris... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

Les Alouettes ont sélectionné le demi défensif Chris Ackie, de l'Université Wilfrid Laurier.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il faut croire que les Alouettes ont jugé que la cuvée 2015 du repêchage de la LCF, qui se déroulait hier, était particulièrement bonne. Ils ont acquis deux choix supplémentaires quelques heures avant le début de l'encan en sacrifiant le très bon Ryan Bomben.

Le garde a été échangé aux Tiger-Cats de Hamilton en retour de leurs choix de premier et de troisième tour. L'arrivée à Montréal de Philip Blake, un joueur de ligne offensive qui a disputé quelques saisons dans la NFL, a permis aux Als de se défaire des services de Bomben, qui est originaire de Burlington, une banlieue de Hamilton.

Les Alouettes possédaient sept choix avant la transaction, dont le quatrième au total, qu'ils ont utilisé afin de sélectionner le demi défensif Chris Ackie, de l'Université Wilfrid Laurier. Un joueur de 6'2 et 205 lb, Ackie était classé 11e espoir par le bureau de recrutement de la LCF.

En huit matchs la saison dernière, Ackie a totalisé 48,5 plaqués, un sac, une interception et a défendu trois passes. Il a été nommé dans la première équipe d'étoiles au pays.

Groulx avec les Eskimos

Comme le prévoyaient la plupart des observateurs, Danny Groulx a été le premier Québécois à trouver preneur. Ce sont les Eskimos d'Edmonton qui l'ont repêché avec le septième choix du premier tour. On ne saura jamais si les Eskimos ont coupé l'herbe sous le pied des Alouettes, mais c'est fort possible.

Avec le premier choix obtenu en retour de Bomben et le huitième au total, les Alouettes ont ensuite choisi Jacob Ruby, de l'Université de Richmond. Ruby a été le cinquième joueur de ligne offensive à être repêché parmi les huit premiers.

La tendance s'est maintenue lorsque les Stampeders de Calgary ont opté pour Karl Lavoie avec le dernier choix de la ronde initiale. Un produit du Rouge et Or de l'Université Laval comme son ami Groulx, Lavoie rejoindra son ancien coéquipier Pierre Lavertu à Calgary.

On dit souvent que les joueurs de ligne offensive sont au repêchage de la LCF ce que les quarts-arrières sont à celui de la NFL. Huit des 18 premiers espoirs choisis hier sont des joueurs de ligne offensive.

Shortill préféré à Archambault

Au deuxième tour et avec le 13e choix au total, les Alouettes ont repêché le secondeur Nick Shortill, de l'Université McMaster. Quatre choix plus tard, les Tiger-Cats ont sélectionné un secondeur à leur tour, le Québécois Byron Archambault, des Carabins de l'Université de Montréal.

Archambault était pourtant classé 14e espoir selon le bureau de recrutement de la LCF, tandis que Shortill était 20e.

«Je suis très heureux. Je m'en vais rejoindre mon colocataire (Mathieu Girard) qui est là-bas. C'est un très bon groupe de joueurs qui a démontré de très bonnes choses dernièrement.»

Avec le tout premier choix de la soirée, le DG Marcel Desjardins et le Rouge et Noir d'Ottawa ont repêché le joueur de ligne offensive Alex Mateas, qui est originaire d'Ottawa. Mateas a joué son football universitaire avec les Huskies de l'Université du Connecticut, dans la NCAA.

Les deux choix suivants ont également été des joueurs de ligne offensive, les Blue Bombers de Winnipeg repêchant Sukh Chungh et les Argonauts de Toronto sélectionnant Sean McEwen. Chungh et McEwen étaient des coéquipiers avec les Dinos de l'Université de Calgary.

__________________________________________________

Ce que Byron Archambault pense de...

Son rang de sélection: «Tu penses toujours que tu es le meilleur à ta position, et c'est la mentalité que tu dois avoir en tant qu'athlète. C'est sûr que le temps se faisait long et j'attendais l'appel. Mais c'est Hamilton qu a pris la décision et qui m'a appelé. Je vais leur montrer qu'ils ont pris la bonne décision.»

La défense de Hamilton: «Ce sont des gars qui sont habitués de gagner et qui ont établi une défense gagnante. Il y quelques secondeurs là-bas qui sont très solides. Je vais me tailler une place grâce à mes jeux sur le terrain. À ce niveau, ce n'est pas ce que tu dis [qui compte], c'est ce que tu fais.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer