Les Patriots remportent le Super Bowl

  •  (PHOTO TIMOTHY A. CLARY, AGENCE FRANCE-PRESSE)

    Plein écran

    PHOTO TIMOTHY A. CLARY, AGENCE FRANCE-PRESSE

  • 1 / 17
  • Jeremy Lane (20) et Julian Edelman (11) (PHOTO KATHY WILLENS, ASSOCIATED PRESS)

    Plein écran

    Jeremy Lane (20) et Julian Edelman (11)

    PHOTO KATHY WILLENS, ASSOCIATED PRESS

  • 2 / 17
  • Malcolm Butler (21) et Ricardo Lockette (PHOTO TIMOTHY A. CLARY, AGENCE FRANCE-PRESSE)

    Plein écran

    Malcolm Butler (21) et Ricardo Lockette

    PHOTO TIMOTHY A. CLARY, AGENCE FRANCE-PRESSE

  • 3 / 17
  •  (PHOTO TED S. WARREN, ASSOCIATED PRESS)

    Plein écran

    PHOTO TED S. WARREN, ASSOCIATED PRESS

  • 4 / 17
  • Tom Brady et Robert Kraft. (PHOTO DAVID GOLDMAN, ASSOCIATED PRESS)

    Plein écran

    Tom Brady et Robert Kraft.

    PHOTO DAVID GOLDMAN, ASSOCIATED PRESS

  • 5 / 17
  • Bill Belichick (PHOTO PATRICK SEMANSKY, ASSOCIATED PRESS)

    Plein écran

    Bill Belichick

    PHOTO PATRICK SEMANSKY, ASSOCIATED PRESS

  • 6 / 17
  • Rob Gronkowski (PHOTO MARK J. REBILAS, USA TODAY)

    Plein écran

    Rob Gronkowski

    PHOTO MARK J. REBILAS, USA TODAY

  • 7 / 17
  • Tom Brady (PHOTO MICHAEL CONROY, ASSOCIATED PRESS)

    Plein écran

    Tom Brady

    PHOTO MICHAEL CONROY, ASSOCIATED PRESS

  • 8 / 17
  • Rob Gronkowski (PHOTO MICHAEL CONROY, ASSOCIATED PRESS)

    Plein écran

    Rob Gronkowski

    PHOTO MICHAEL CONROY, ASSOCIATED PRESS

  • 9 / 17
  • Tom Brady (12) et Mark Wahlberg (PHOTO BEN MARGOT, ASSOCIATED PRESS)

    Plein écran

    Tom Brady (12) et Mark Wahlberg

    PHOTO BEN MARGOT, ASSOCIATED PRESS

  • 10 / 17
  • Pete Carroll (PHOTO MATT ROURKE, ASSOCIATED PRESS)

    Plein écran

    Pete Carroll

    PHOTO MATT ROURKE, ASSOCIATED PRESS

  • 11 / 17
  • Katy Perry (PHOTO KIRBY LEE, USA TODAY)

    Plein écran

    Katy Perry

    PHOTO KIRBY LEE, USA TODAY

  • 12 / 17
  • Katy Perry (PHOTO KIRBY LEE, USA TODAY)

    Plein écran

    Katy Perry

    PHOTO KIRBY LEE, USA TODAY

  • 13 / 17
  • Katy Perry (PHOTO KIRBY LEE, USA TODAY)

    Plein écran

    Katy Perry

    PHOTO KIRBY LEE, USA TODAY

  • 14 / 17
  • Katy Perry (PHOTO DAVID J. PHILLIP, ASSOCIATED PRESS)

    Plein écran

    Katy Perry

    PHOTO DAVID J. PHILLIP, ASSOCIATED PRESS

  • 15 / 17
  • Katy Perry (PHOTO TIMOTHY A. CLARY, AGENCE FRANCE-PRESS)

    Plein écran

    Katy Perry

    PHOTO TIMOTHY A. CLARY, AGENCE FRANCE-PRESS

  • 16 / 17
  • Katy Perry (PHOTO KIRBY LEE, USA TODAY)

    Plein écran

    Katy Perry

    PHOTO KIRBY LEE, USA TODAY

  • 17 / 17

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Phoenix) Contrairement à celui de l'année dernière, le 49e Super Bowl a été à la hauteur des attentes, et encore plus! Le meilleur de l'histoire? Dans le top 5, sans l'ombre d'un doute.

>>> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

>>> La pub du Super Bowl et les technos

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont effacé un déficit de 10 points en marquant deux touchés au quatrième quart et l'ont emporté, 28-24, contre les Seahawks de Seattle au stade de l'Université de Phoenix à Glendale, en Arizona. Bill Belichick, Tom Brady et les Patriots ont ainsi enfin mis la main sur leur quatrième titre, 10 ans après avoir gagné leur troisième.

Tirant de l'arrière par quatre points avec deux minutes à jouer, Russell Wilson et les Seahawks se sont rendus jusqu'à la ligne d'une verge des Patriots, mais en situation de deuxième essai et les buts, ils ont inexplicablement opté pour un jeu de passe. Le demi de sûreté Malcolm Butler a intercepté le tir de Wilson et les espoirs des Seahawks se sont ainsi envolés.

Avec Wilson et Marshawn Lynch pour aller chercher une verge au sol - et probablement un deuxième championnat de suite -, c'est un choix de jeu dont on parlera longtemps...

Au terme du troisième quart, les Seahawks semblaient sur le point de faire aux Patriots ce qu'ils avaient fait aux Broncos de Denver, l'année dernière. Ils venaient d'inscrire les 17 derniers points du match et l'attaque des Pats n'avançait plus.

Mais, aidé par Julian Edelman et Rob Gronkowski, Brady a joué le meilleur football de ses six Super Bowls au quatrième quart. Danny Amendola a d'abord marqué un touché qui portait la marque à 24-21, puis la défense des Pats a stoppé les Seahawks afin de redonner le ballon à Brady.

Il restait 6 min 52 s à faire au quatrième quart et les Pats commençaient leur série à leur ligne de 36. Les partisans des Pats ont alors commencé à scander le nom de Brady et on a senti que le vieux quart-arrière allait finir le travail. Et c'est ce qu'il a fait en lançant une passe de touché de trois verges à Edelman après une belle série de 10 jeux. Il restait alors 2 min 2 s à jouer.

Comme ce fut le cas lors des deux défaites au Super Bowl des Patriots aux mains des Giants de New York, un attrapé improbable a toutefois tout remis en doute. Étendu au sol, Jermaine Kearse a jonglé avec le ballon avant de le maîtriser juste avant qu'il ne touche au sol à la ligne de cinq verges des Pats, un improbable jeu de 33 verges.

Dans le même stade où leur rêve d'une saison parfaite s'était transformé en cauchemar, il y a sept ans, les Patriots semblaient condamnés à subir une autre cruelle défaite en grande finale. C'est plutôt pour les Seahawks que le réveil sera brutal ce matin. Y a-t-il le moindre doute que Lynch aurait marqué un touché d'une verge si les Seahawks lui avaient remis le ballon trois fois à la porte des buts?

Du jeu conservateur

Le premier quart a eu des allures de combat de poids lourd, alors que les deux équipes n'ont voulu prendre aucun risque et ont opté pour du jeu conservateur. LeGarrette Blount a été le joueur le plus utilisé des Patriots, et Lynch a été le plus sollicité du côté des Seahawks.

Les Patriots ont eu le ballon pendant plus de 11 minutes au cours du quart initial et semblaient sur le point d'ouvrir la marque lors de leur deuxième possession. Mais après une longue série, la défense des Seahawks a arrêté l'attaque des Pats grâce à une interception de Jeremy Lane dans la zone des buts. Lane s'est par contre blessé à un bras sur le jeu et a raté le reste du match, une perte qui a clairement compromis le jeu de la tertiaire des Hawks.

Après une courte série des Seahawks, les Patriots ont été plus agressifs lorsqu'ils ont repris le ballon. Après un jeu de 17 verges de Danny Amendola, Brady a lancé sa première longue passe du match, mais Rob Gronkowski a été incapable de la saisir dans la zone payante, bien couvert qu'il était par Kam Chancellor.

Mais Julian Edelman a attrapé une passe au milieu du terrain et gagné 24 verges, puis deux jeux plus tard, Brandon LaFell a marqué un touché de 11 verges pour ouvrir la marque.

Avalanche de points

Complètement dominée par la défense des Pats jusque-là, l'attaque des Seahawks a fini par se mettre en marche dans les dernières minutes de la première demie. Lynch et le jeu au sol ont exécuté quelques belles courses avant que Chris Matthews ne réussisse un spectaculaire attrapé de 44 verges, qui plaçait les Seahawks à la porte des buts. Lynch a créé l'égalité avec un majeur de trois verges.

Nettement supérieurs pendant presque toute la demie, les Patriots méritaient un meilleur sort que de retraiter au vestiaire à égalité. Brady a pris les choses en main afin que ce ne soit pas le cas en orchestrant une série de huit jeux et 80 verges, qui s'est terminée par un touché de 22 verges de Gronkowski, une série qui a duré moins de deux minutes.

Mais Wilson a fait encore mieux que Brady. Il a mené une série de 80 verges qui s'est terminée par un touché de 10 verges de Matthews en 29 secondes! C'était donc 14-14 après les 30 premières minutes de jeu.

On ne se doutait pas que les dernières minutes de la deuxième demie seraient 10 fois plus captivantes et excitantes que celles de la première.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Des centaines de fans de la NFL au Centre de foires

    Sports

    Des centaines de fans de la NFL au Centre de foires

    Les salons étaient bien remplis d'amateurs de football, de caisses de bière et d'ailes de poulet décongelées hier, Super Bowl oblige. Mais c'est au... »

  • Les Patriots, à l'arraché

    Sports

    Les Patriots, à l'arraché

    La recrue Malcolm Butler s'est placé devant Ricardo Lockette pour une interception à la porte des buts avec 20 secondes au cadran, hier, permettant... »

  • Philippe Cantin | Satanés Patriots!

    Philippe Cantin

    Satanés Patriots!

    À la demie du match d'hier, Pete Carroll semblait un génie. »

  • Belichick a encore le dessus sur Carroll

    Sports

    Belichick a encore le dessus sur Carroll

    C'est un 26 janvier 1999. J'ai 15 ans et je suis en visite au vieux Foxboro Stadium pour assister à un match entre les Patriots de la... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer