Rupture imminente chez les 49ers

Même si Jim Harbaugh a sorti les 49ers... (PHOTO TONY AVELAR, AP)

Agrandir

Même si Jim Harbaugh a sorti les 49ers des bas-fonds de la NFL, il ne serait pas apprécié par la direction de l'équipe en raison de son caractère bouillant.

PHOTO TONY AVELAR, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En début de semaine, Jim Harbaugh a soutenu qu'il ne s'inquiétait pas au sujet de son avenir. L'entraîneur-chef sait probablement mieux que quiconque qu'il est sur ses derniers milles avec les 49ers de San Francisco.

«Je n'ai pas participé à toute cette spéculation», a dit Harbaugh au sujet des nombreuses rumeurs quant à son avenir. «Je crois que j'ai un gène récessif qui m'empêche de m'inquiéter au sujet de mon avenir», a lancé le bouillant pilote, pince-sans-rire à ses heures.

Vaut mieux en rire qu'en pleurer. D'autant qu'Harbaugh n'aura aucune difficulté à se trouver un nouvel emploi. La preuve, c'est que les Niners songeraient à l'échanger plutôt qu'à le remercier. Le contrat actuel d'Harbaugh est encore valide pour une autre saison.

L'entraîneur de 50 ans a connu du succès partout où il est passé, que ce soit dans la NCAA avec l'Université de San Diego, puis Stanford, ou dans la NFL avec les Niners, qu'il a menés en finale de la Conférence nationale à chacune de ses trois premières saisons (2011, 2012 et 2013).

Alors, pour quelle raison les 49ers veulent-ils se départir de l'homme qui leur a permis de mettre fin à une mauvaise séquence qui aura duré une décennie? Probablement parce qu'il est trop intense au goût des gens au-dessus de lui, dont le président Jed York et le directeur général Trent Baalke.

Un commentaire sur Twitter de York après la défaite des 49ers contre les Seahawks de Seattle, le 27 novembre, a d'ailleurs beaucoup fait parler. «Merci à nos partisans d'être venus en si grand nombre ce soir. Cette performance était inacceptable. Je m'en excuse», a écrit York. On peut imaginer la réaction d'Harbaugh...

Tout ça est très dommage pour les partisans des Niners. Même si quelques joueurs, dont Justin Smith, Anquan Boldin et Frank Gore, approchent la fin de leur carrière, il y a encore beaucoup de talent chez les 49ers. Avant le début de la saison, une majorité d'analystes estimaient avec raison qu'ils formaient l'équipe la plus talentueuse de la NFL.

Et c'était avant que l'on puisse constater que l'organisation avait réussi une autre très bonne récolte au repêchage. Le demi de sûreté Jimmie Ward, le demi offensif Carlos Hyde, le centre Marcus Martin, le secondeur intérieur Chris Borland et le secondeur extérieur Aaron Lynch ont tous démontré de belles choses cet automne.

Espérons pour les 49ers que c'est surtout Baalke qui a assemblé leur talentueuse formation, et non pas Harbaugh.

Un grand nom?

Même Jerry Rice a prédit qu'Harbaugh ne serait pas de retour avec les 49ers en 2015. Jay Glazer, de FOX Sports, a de son côté rapporté qu'Harbaugh ne serait plus un membre des Niners au terme de la saison, même si l'organisation remportait son sixième Super Bowl...

On peut donc s'amuser en lançant quelques noms de candidats qui pourraient être pressentis afin de remplacer Harbaugh. Étant donné que leur équipe est construite pour gagner dans un avenir proche, on peut présumer que les 49ers préféreraient embaucher un entraîneur-chef d'expérience.

Mike Holmgren? Il aurait rencontré les Raiders d'Oakland il y a deux mois et n'a pas fermé la porte à un éventuel retour sur les lignes de côté. Âgé de 66 ans, Holmgren représenterait une solution à court terme, mais il a mené deux équipes au Super Bowl et pourrait certainement aider la progression de Colin Kaepernick. Il est originaire de San Francisco et n'oublions pas qu'il a passé ses six premières saisons dans la NFL avec les 49ers à titre d'instructeur des quarts-arrière, puis comme coordonnateur offensif.

Le nom de Jon Gruden a également circulé lorsque les Raiders ont congédié Dennis Allen. Gruden aurait dit qu'il devrait pouvoir compter sur un quart-arrière de premier plan avant d'envisager sérieusement la possibilité de quitter son poste d'analyste au prestigieux Monday Night Football. Kaepernick répond-il à ce critère? Pas sûr.

Bill Cowher est un autre candidat intéressant, lui qui a quitté les Steelers de Pittsburgh il y a déjà huit ans. Cowher soutirerait assurément le maximum de tous les joueurs de talent chez les Niners et il affectionne particulièrement les équipes construites autour de leur défense et de leur jeu au sol.

Si Holmgren, Gruden et Cowher ne sont pas dans la ligne de mire des Niners, ou s'ils ne veulent pas redevenir des entraîneurs-chefs, Nick Saban se laisserait-il tenter par un retour dans la NFL? Saban n'a plus rien à prouver dans la NCAA. Mais dans la NFL, c'est une autre histoire. Son médiocre passage chez les Dolphins est la seule tache à son dossier.

L'embarras du choix

L'autre question est bien sûr de savoir à quel endroit Harbaugh poursuivra sa carrière. S'il est libre de magasiner son équipe, il devrait avoir l'embarras du choix.

Les Raiders rêvent sûrement de pouvoir placer leurs destinées dans ses mains. Si Marc Trestman est congédié, les Bears pourraient être une option intéressante, eux qui avaient repêché Harbaugh en première ronde, en 1987. Le propriétaire Arthur Blank lui donnerait probablement carte blanche avec ses Falcons.

Si les Cowboys ratent encore les séries, Jerry Jones accepterait-il de mettre son égo de côté afin de pouvoir embaucher un entraîneur de la trempe d'Harbaugh? Les Giants et la famille Mara pourraient-ils opter pour un personnage controversé comme Harbaugh si Tom Coughlin doit être remplacé? Les Jets? Les Redskins? Une équipe de la NCAA?

On devrait connaître la réponse avant longtemps.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer