Les Browns au sommet pour la première fois depuis 1994

Les Browns de Cleveland ont bougé au cours de ce long week-end de trois jours.... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tom Withers
Associated Press
Berea

Les Browns de Cleveland ont bougé au cours de ce long week-end de trois jours. Ils se sont hissés au premier rang de la section Nord de l'Assocation américaine - seuls.

Ça fait 20 ans que les Browns n'ont pas trôné au sommet de leur section à ce stade-ci de la saison. Ils avaient accompli l'exploit en 1994, alors que Bill Clinton était le président des États-Unis, que «Forrest Gump» ouvrait sa boîte de chocolats dans les salles de cinéma et qu'il restait encore un an avant que la concession ne déménage vers Baltimore pour devenir les Ravens.

Aujourd'hui, ils savourent le moment.

«La première place, c'est la première place, a déclaré le secondeur Karlos Dansby. Tu ne peux pas monter plus haut, mais tu peux descendre par contre.»

Certes, les Browns (6-3) sont confiants alors qu'ils entament leur préparation pour le match de dimanche à domicile contre les Texans de Houston. Mais comme il l'a fait si souvent depuis le début de la campagne, l'entraîneur-chef Mike Pettine a tout remis en perspective. Il souhaite que ses joueurs gardent les pieds sur terre, sachant très bien que les hauts peuvent rapidement se transformer en bas.

«Il n'y a pas de trophées. Il n'y a pas de prix pour une fiche de 6-3, a dit Pettine. La seule chose positive qu'on peut tirer de ça, c'est que tous nos matchs seront significatifs d'ici la fin de la saison. Il faut quand même les prendre un à la fois, sans regarder trop loin vers l'avant.»

C'est une situation inhabituelle pour les Browns, qui ont perdu au moins 11 matchs lors de leurs six dernières saisons et qui n'ont pas disputé un seul duel éliminatoire depuis 2002.

Mais c'est leur réalité présentement. Pettine a réitéré sa confiance dans ses vétérans, comme Dansby, le demi de sûreté Donte Whitner et le secondeur Paul Kruger, qui a remporté le Super Bowl avec les Ravens, car il croit qu'ils lui permettront de véhiculer son message au cours des prochaines semaines.

«C'est un groupe de joueurs expérimentés, qui sont conscients de la situation, a expliqué Pettine. On le voit aujourd'hui, par leur façon de se comporter sur le terrain, et par la façon avec laquelle ils s'appliquent à l'entraînement.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer