Le Super Bowl de retour dans le «Big Easy»

Le trophée Vince-Lombardi.... (Photo Charlie Riedel, Associated Press)

Agrandir

Le trophée Vince-Lombardi.

Photo Charlie Riedel, Associated Press

Partager

(La Nouvelle-Orléans) Pour la première fois depuis Katrina, le Super Bowl aura lieu à La Nouvelle-Orléans cette semaine. Ce sera la 10e fois que la grand-messe du football américain se déroulera dans le «Big Easy».

>>> Commentez sur le blogue de Miguel Bujold

Il s'agira du 10e Super Bowl à La Nouvelle-Orléans, mais du septième au Superdome, le domicile des Saints qui a ouvert ses portes en 1975. Les trois premières finales dans la ville du sud-est des États-Unis ont été disputées au Tulane Stadium.

Le dernier Super Bowl en Louisiane a été le 36e, en février 2002. Avant cette absence de 11 années, La Nouvelle-Orléans n'avait jamais été plus de sept ans sans présenter la classique annuelle. Cette absence de plus d'une décennie est en grande partie attribuable aux ravages de Katrina.

Lorsqu'il est question du Super Bowl, on pense à deux villes en particulier, Miami et La Nouvelle-Orléans. En comptant celui de dimanche, qui opposera les 49ers de San Francisco aux Ravens de Baltimore, 20 des 47 premiers Super Bowls ont été présentés dans l'une de ces deux villes. Aucune autre n'a été l'hôte du Super Bowl plus de cinq fois.

Pourquoi la NFL affectionne-t-elle autant Miami et La Nouvelle-Orléans? Deux facteurs jouent en faveur des deux villes: leur légendaire vie nocturne et leur température clémente. Au prix que doivent débourser les gens qui assistent au Super Bowl, ils veulent faire la fête, et préférablement au soleil.

Certaines équipes gardent de très bons souvenirs de La Nouvelle-Orléans, notamment les Cowboys de Dallas, qui y ont gagné les deux premiers de leurs cinq titres. En revanche, les Vikings du Minnesota, les Broncos de Denver et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont tous perdu le Super Bowl à deux reprises en Louisiane. Les Patriots ont par contre remporté leur premier championnat au Superdome.

Afin d'entreprendre la semaine du 47e Super Bowl, voici un bref résumé des neuf premiers qui ont été disputés dans la ville du vaudou.

Tom Brady et Bill Belichick des Patriots, en... (Photo Jeff Haynes, Agence France-Presse) - image 2.0

Agrandir

Tom Brady et Bill Belichick des Patriots, en 2002.

Photo Jeff Haynes, Agence France-Presse

Rams 17, Patriots 20

3 février 2002 (36e)

Négligés par deux touchés, les Patriots ont gagné leur premier trophée Lombardi grâce à leur défense. L'unité a marqué un touché à la suite d'un retour d'interception de Ty Law et n'a accordé que 17 points à la puissante attaque des Rams.

Patriots 21, Packers 35

26 janvier 1997 (31e)

Brett Favre a remporté son seul titre en carrière dans le Bayou, mais c'est son coéquipier Desmond Howard qui a réussi le jeu-clé de la rencontre, un retour de botté de 99 verges. Le touché a assommé les Pats et lui a valu le titre du joueur par excellence du match.

49ers 55, Broncos 10

28 janvier 1990 (24e)

Le duel tant attendu entre Joe Montana et John Elway n'a jamais eu lieu. La plupart des experts prévoyaient une victoire relativement facile des Niners, mais certainement pas par 45 points! Montana a lancé cinq passes de touché et a été nommé le joueur par excellence du Super Bowl pour la troisième fois de sa carrière.

Bears 46, Patriots 10

26 janvier 1986 (20e)

Plusieurs personnes sont d'avis que les Bears de 1985 ont formé la meilleure équipe de l'histoire. Mike Ditka et ses joueurs n'ont subi qu'une seule défaite en saison régulière cette année-là, et ont blanchi les Rams et les Giants en séries avant de démolir les Patriots au Super Bowl.

Raiders 27, Eagles 10

25 janvier 1981 (15e)

Les Eagles étaient favoris par un placement, mais Rod Martin a intercepté trois passes de Ron Jaworski afin de permettre aux Raiders de mettre la main sur un deuxième trophée Lombardi en cinq ans. Le quart Jim Plunkett a été nommé le joueur du match.

Cowboys 27, Broncos 10

15 janvier 1978 (12e)

Le premier Super Bowl qui a été présenté au Superdome. C'était la quatrième fois en huit ans que les Cowboys de Tom Landry participaient à la finale. Menés par leur «Doomsday Defense», qui a provoqué sept revirements, ils n'ont jamais été menacés par les Broncos.

Steelers 16, Vikings 6

12 janvier 1975 (9e)

Alors que les Steelers remportaient le premier de leurs six Super Bowls, les Vikings s'inclinaient en finale pour une troisième fois en six ans, et pour une deuxième fois à La Nouvelle-Orléans. Ils allaient en perdre un quatrième, deux ans plus tard. Avant les Bills, il y a eu les Vikings, oui...

Cowboys 24, Dolphins 3

16 janvier 1972 (6e)

Les Cowboys avaient la réputation de perdre les matchs importants avant de remporter celui-ci. Il s'agissait d'une première conquête pour l'équipe à l'étoile bleue. Les Dolphins ont vite oublié cette défaite en remportant les deux Super Bowls suivants.

Vikings 7, Chiefs 23

11 janvier 1970 (4e)

Pour une deuxième année de suite, l'équipe championne de la conférence Américaine a vaincu celle de la Nationale. Et comme ce fut le cas pour les Jets contre les Colts l'année précédente, les Chiefs ont gagné même s'ils étaient largement négligés (12 points).

Les villes qui ont accueilli le Super Bowl le plus souvent

La Nouvelle-Orléans (incluant cette saison): 10

Miami: 10

Pasadena: 5

Tampa: 4

San Diego: 3

Les états dans lesquels le Super Bowl a été présenté le plus souvent

Floride: 15

Californie: 11

Louisiane (incluant cette saison): 10

Texas: 3

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer