Gala de la LCF: Owens le meilleur, Bratton à l'honneur

Le receveur des Alouettes Brian Bratton a reçu... (Photo: Reuters)

Agrandir

Le receveur des Alouettes Brian Bratton a reçu le trophée Tom-Pate, remis à un joueur qui s'illustre par son esprit sportif exceptionnel et son engagement communautaire.

Photo: Reuters

Partager

(Toronto) Sans surprise, la saison de rêve de Chad Owens s'est poursuivie, jeudi, alors qu'il a été nommé le joueur par excellence de la LCF, obtenant 41 des 57 votes de première place. Le receveur et spécialiste des retours de botté des Argonauts de Toronto a établi un record en totalisant 3863 verges (attrapés et retours) cette saison.

«Nous vivons une semaine fantastique, ma famille et moi. Au début de la saison, je savais que c'était une possibilité de vivre ce moment et qu'on puisse accéder au match de la Coupe Grey, et c'est ce qui s'est produit. Je suis tellement reconnaissant pour tout ce que je vis», a déclaré Owens.

Dans le camp des Alouettes, on se demandait si Josh Bourke et Shea Emry allaient remporter les honneurs individuels pour lesquels ils étaient en nomination, mais c'est finalement Brian Bratton qui est reparti avec un prix au gala des joueurs par excellence de la LCF, qui s'est tenu jeudi, à Toronto.

Bratton a reçu le trophée Tom-Pate, remis à un joueur qui s'illustre par son esprit sportif exceptionnel et son engagement communautaire. Ce sont les joueurs de la ligue qui votent pour cet honneur. On se rappellera que Bratton a échappé une passe cruciale dans les derniers moments de la finale de l'Est, il y a cinq jours.

«Je ne laisserai jamais le football, et encore moins un jeu, définir le genre de personne que je suis. Le football est un outil afin de pouvoir réaliser des choses importantes dans la société et d'aider des gens qui sont dans le besoin. C'est donc très gratifiant de remporter cet honneur, car ça démontre que je fais des choses importantes à l'extérieur du terrain», a commenté Bratton.

«Ma femme est très engagée dans notre communauté, en Caroline-du-Sud, et c'est grâce à elle si je le suis devenu, ce qui n'était pas le cas, il y a six ans», a dit Bratton, qui s'implique dans la communauté de plusieurs façons, autant à Montréal qu'aux États-Unis.

«Il y a plusieurs enfants dont le père est en prison, et je suis en quelque sorte devenu leur figure paternelle. J'organise plusieurs camps de football pour les jeunes, je visite des hôpitaux, je donne des conférences, je vais servir de la nourriture à des gens démunis», a-t-il expliqué.

Emry et Bourke rentrent bredouilles

Finaliste pour les titres du meilleur joueur canadien et du meilleur joueur défensif, Shea Emry a terminé deuxième dans les deux catégories. Le demi offensif Jon Cornish, des Stampeders de Calgary, a été choisi le meilleur joueur canadien et le secondeur J.C. Sherritt, des Eskimos d'Edmonton, a été élu le meilleur en défense.

Également en nomination pour le joueur par excellence, Cornish a récolté 1457 verges au sol, le plus haut total de l'histoire pour un Canadien. Sherritt a de son côté établi une marque de la LCF avec 130 plaqués.

«Je ne m'attendais pas à gagner. C'était mon objectif d'être le meilleur joueur canadien au début de la saison, mais je suis tout de même très heureux de la façon dont j'ai joué», a dit Emry, qui s'est fracturé le poignet gauche dans le premier quart de la finale de l'Est.

Josh Bourke était en nomination pour le titre du meilleur joueur de ligne à l'attaque, mais le bloqueur a été devancé par Jovan Olafioye, des Lions de la Colombie-Britannique. Bourke avait remporté cet honneur l'année dernière, devant ce même Olafioye.

«J'espérais gagner le titre pour une deuxième année consécutive, ce qui aurait été très spécial. Je n'ai accordé que 2 sacs en 18 matchs et j'estime avoir connu la meilleure saison de ma carrière, et de loin. Mais c'est la vie», a dit Bourke.

Chris Williams a été nommé le joueur par excellence sur les unités spéciales de façon presque unanime, obtenant

56 des 57 votes. Le joueur-étoile des Tiger-Cats de Hamilton a réussi six touchés sur des retours de botté, un record de la LCF. Il en a aussi marqué 11 en attaque pour un total de 17, le plus haut de l'histoire des Tiger-Cats.

Le titre de recrue par excellence est allé au receveur Chris Matthews, des Blue Bombers de Winnipeg, qui a capté

81 passes pour 1192 verges et marqué 7 touchés.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer