Les Giants ramènent les Royals sur terre

Le partant des Giants Madison Bumgarner a blanchi... (Photo: AP)

Agrandir

Le partant des Giants Madison Bumgarner a blanchi les frappeurs des Royals pendant six manches.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Ben Walker
Associated Press
Kansas City

Madison Bumgarner et les Giants de San Francisco ont rapidement mis fin à la séquence parfaite des Royals de Kansas City en séries éliminatoires.

Bumgarner a blanchi les Royals pendant six manches, Hunter Pence a claqué une longue balle tôt dans la partie et les Giants ont gagné 7-1, mardi, lors du premier match de la Série mondiale.

«Notre équipe se concentre sur ce que nous avons à faire, pas sur ce que les Royals font», a déclaré Bumgarner.

Les Giants ont rapidement démontré qu'ils étaient l'équipe à battre en Série mondiale, eux qui ont signé une septième victoire de suite dans le cadre de la grande finale du Baseball majeur. Ce n'est pas pour rien que Bumgarner et les joueurs en orange et noir sont à la recherche d'un troisième titre en cinq ans.

«Je ne peux pas dire que je suis surpris par ce que ces gars-là ont accompli», a dit le gérant des Giants Bruce Bochy en parlant de ses joueurs.

De leur côté, les Royals n'ont été qu'une pâle copie de l'équipe qui a frappé l'imaginaire des amateurs de baseball en amorçant les séries éliminatoires avec huit victoires d'affilée.

Les Giants ont rapidement assommé les partisans réunis au Kauffman Stadium. Gregor Blanco a amorcé la rencontre avec un simple au champ centre et il a éventuellement croisé le marbre sur un double de Pablo Sandoval. Sur le même jeu, Buster Posey a été retiré au marbre en tentant de marquer à partir du premier coussin.

Pence a enchaîné avec une longue balle au champ centre aux dépens de James Shields. L'as lanceur des Royals a quitté la rencontre après avoir été incapable de retirer les trois premiers frappeurs en quatrième manche, quand les Giants ont creusé l'écart à 5-0.

«Ce n'était pas ma soirée», s'est contenté de dire Shields.

Les partisans des Royals, qui ont dû attendre 29 ans après le triomphe des Royals en 1985 avant de voir leurs favoris retourner en séries éliminatoires, étaient alors plutôt silencieux. Ils ont même hué quand on a pu commencer à attendre les partisans des Giants chanter.

Les Giants se sont donc rapidement imposés et ils se retrouvent dans une bonne posture - le gagnant du match no 1 a remporté 15 des 17 dernières éditions de la Série mondiale.

Les Royals voudront se racheter dès mercredi dans le cadre du match no 2. Yordano Ventura sera le partant pour les Royals et il sera opposé au vétéran Jake Peavy, du côté des Giants.

«Nous ne nous attendions pas à nous présenter ici et balayer les Giants, a noté le gérant des Royals Ned Yost. Nous savons que cette série va être longue. Nous savons que la tâche sera difficile.»

Bumgarner a continué d'écrire un chapitre des légendes d'automne, améliorant sa fiche à 3-0 en Série mondiale et en prolongeant à 21 manches sa séquence sans accorder de point en grande finale, avant de voir Salvador Perez claquer une longue balle après deux retraits en septième. Ce circuit a également mis fin à la séquence de 32 manches et deux tiers de Bumgarner sans concéder de point à l'étranger en séries éliminatoires.

«C'est un joueur spécial. Il trouve le moyen d'exceller dans les grands moments, a déclaré Pence. Et il est très humble. Il veut simplement aller au monticule et offrir le meilleur de lui-même.»

Âgé de 25 ans, Bumgarner s'est retrouvé en difficulté une seule fois, quand il a placé des coureurs aux deuxième et troisième coussins avec aucun retrait en troisième manche. Il s'en est toutefois sorti en retirant Alcides Escobar et Nori Aoki sur des prises, puis Eric Hosmer sur un roulant, après avoir concédé un but sur balles à Lorenzo Cain.

Il a finalement concédé un point, trois coups sûrs et un but sur balles en sept manches.

«Il a été incroyable ce soir, a admis Yost. Nous avons obtenu une occasion en troisième, et j'ai été impressionné par la manière dont il s'est nourri de notre agressivité. Il a levé son niveau de jeu afin de s'en sortir. Il a été intraitable.»

Michael Morse a mis fin à la soirée de travail de Shields à l'aide d'un simple d'un point en quatrième et le releveur Danny Duffy a ensuite concédé un but sur balles à Blanco avec les buts remplis.

Joe Panik a ajouté un triple d'un point en septième et il a croisé le marbre sur un simple de Sandoval. Joueur par excellence de la Série mondiale lors de la victoire des Giants en 2012, Sandoval a atteint les sentiers lors de ses 24 derniers matchs en séries éliminatoires.

Pence a aussi frappé un double et soutiré un but sur balles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer