Série mondiale: qui sera nommé joueur par excellence?

L'as partant des Indians Corey Kluber pourrait devenir le... (PHOTO Rick Osentoski, USA Today Sports)

Agrandir

L'as partant des Indians Corey Kluber pourrait devenir le premier lanceur à gagner trois départs en Série mondiale depuis le joueur par excellence de 1968 Mickey Lolich, alors avec les Tigers de Detroit.

PHOTO Rick Osentoski, USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mike Fitzpatrick
Associated Press

Une chose sera certaine mercredi soir: les Cubs de Chicago ou les Indians de Cleveland mettront un terme à leur longue disette sans championnat.

Mais c'est beaucoup plus difficile d'identifier le joueur qui méritera le titre de joueur par excellence de la Série mondiale.

Les deux équipes disposent de nombreux candidats intéressants à l'aube du septième match. Peu importe l'identité de celui qui remportera le titre de joueur par excellence - qui a été distribué pour la première fois en 1955, soit longtemps après la dernière conquête du championnat des Cubs et des Indians -, il deviendra le premier de l'histoire de son organisation à le mériter.

Rarement autant de candidats ont été pris en considération pour ce titre. Les lanceurs des Diamondbacks de l'Arizona Randy Johnson et Curt Schilling ont partagé l'honneur en 2001, vingt ans après qu'un trio des Dodgers de Los Angeles se le soit partagé: Ron Cey, Pedro Guerrero et Steve Yeager.

Peut-être que le titre de joueur par excellence sera de nouveau partagé - c'est ce qui s'est produit le mois dernier à l'issue de la série de championnat de la Ligue nationale, alors que les coéquipiers des Cubs Javier Baez et Jon Lester ont été récompensés.

Voici une liste des candidats qui pourraient rejoindre ce groupe exclusif, qui comprend les membres du Temple de la renommée du baseball Frank Robinson et Johnny Bench ainsi que des choix étonnants tels que Pat Borders et David Eckstein.

COREY KLUBER

S'il y a un favori à l'aube du septième match, c'est probablement l'as des Indians. Kluber a présenté une fiche de 2-0 avec une moyenne de points mérités de 0,75 et pourrait devenir le premier lanceur à gagner trois départs en Série mondiale depuis le joueur par excellence de 1968 Mickey Lolich, alors avec les Tigers de Detroit. Le lauréat du trophée Cy Young de la Ligue américaine en 2014 effectuera mercredi son deuxième départ consécutif après une période de repos de seulement trois jours, et il a retiré 15 frappeurs sur des prises en plus d'offrir une seule passe gratuite en 12 manches de travail. S'il réalise un autre chef-d'oeuvre et que les Indians l'emportent, Kluber sera consacré. S'il trébuche, alors tous les autres candidats peuvent y aspirer.

ANTHONY RIZZO

Après un lent départ, Rizzo a retrouvé son aplomb et explique une bonne partie des succès des Cubs lors des deux derniers affrontements. Le joueur de premier but frappe pour une moyenne de ,364 avec six points marqués, quatre points produits et trois doubles. Il a réussi trois coups sûrs dans le sixième match, dont un circuit de deux points. Une autre grosse soirée au bâton permettrait à Rizzo d'être un sérieux candidat.

FRANCISCO LINDOR

À l'instar de Rizzo, le jeune arrêt-court des Indians a réussi huit coups sûrs en 22 présences au bâton en Série mondiale. Il a aussi soutiré trois buts sur balles, a commis un larcin et produit deux points.

AROLDIS CHAPMAN

Le spécialiste des fins de match des Cubs a joué un rôle accru alors que son équipe faisait face à l'élimination. Chapman n'était pas entré dans un match en septième manche depuis 2012 avant de le faire lors des matchs nos 5 et 6. Il a lancé pendant un sommet personnel de deux manches et deux tiers dimanche soir, afin de préserver une victoire de 3-2 qui a contraint les deux équipes à retourner à Cleveland. Il a ensuite obtenu quatre retraits lors du sixième match, avant de quitter en neuvième manche alors que les Cubs disposaient d'une confortable avance. Il présente une moyenne de points mérités de 1,42 avec neuf retraits au bâton en six manches et un tiers de travail, en plus d'avoir effectué 62 lancers en seulement trois jours. Mais il a assuré être prêt à «100%» pour le septième match.

Parmi les autres joueurs qui pourraient être considérés pour le titre de joueur par excellence de la Série mondiale se trouvent Jason Kipnis, Jake Arrieta, Cody Allen, Ben Zobrist, Andrew Miller, Kris Bryant, Addison Russell et Kyle Hendricks.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer