Le lanceur José Fernández perd la vie dans un accident

José Fernández était âgé de 24 ans.... (Photo Gary A. Vasquez, archives USA Today)

Agrandir

José Fernández était âgé de 24 ans.

Photo Gary A. Vasquez, archives USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tim Reynolds, Steven Wine
Associated Press
MIAMI

José Fernández, l'as de 24 ans des Marlins de Miami qui avait fui Cuba pour devenir l'une des plus grandes vedettes du baseball majeur, a perdu la vie dans un accident de bateau qui s'est produit dans la nuit de samedi à dimanche.

La tragédie a eu lieu à Miami Beach.... (Photo Patrick Farrell, AP/Miami Herald) - image 1.0

Agrandir

La tragédie a eu lieu à Miami Beach.

Photo Patrick Farrell, AP/Miami Herald

Le porte-parole de la Commission de protection des... (Photo Wilfredo Lee, AP) - image 1.1

Agrandir

Le porte-parole de la Commission de protection des poissons et de la faune de la Floride, Lorenzo Veloz, a expliqué que la vitesse pouvait être en cause dans l'accident.

Photo Wilfredo Lee, AP

Les Marlins ont annoncé la mort de Fernández et la garde-côtière américaine a confirmé qu'il était l'une des trois personnes qui ont péri dans la tragédie qui s'est déroulée à Miami Beach.

Le chef de police Nyxolyno Cangemi a mentionné à l'Associated Press qu'une patrouille de la garde-côtière américaine avait localisé une embarcation qui s'était renversée vers 3 h 30 sur une jetée près de Government Cut. Les corps ont été retrouvés peu après par les autorités, et selon elles la vitesse serait en cause.

Puisque le bateau reposait sur une jetée, la garde-côtière américaine a transféré le dossier au service de police de Miami-Dade, qui l'a remis à la Commission de protection des poissons et de la faune de la Floride.

Fernández prenait place à bord d'une embarcation de 32 pieds qui a heurté « violemment » une jetée, a évoqué Lorenzo Veloz de la Commission de protection des poissons et de la faune de la Floride.

« Il semble que la vitesse est en cause, notamment en raison de la puissance de l'impact, a expliqué Veloz. Il semble qu'ils arrivaient à pleine vitesse lorsqu'ils ont heurté la jetée. »

Veloz a ajouté que rien pour l'instant ne laisse croire que l'alcool ou les drogues soient en cause dans cet accident. Il a souligné qu'aucune des trois victimes ne portait de gilet de sauvetage, et que l'embarcation appartenait à un ami de Fernández.

« Il appartenait à un ami de José qui était très près de plusieurs joueurs des Marlins et j'ai déjà intercepté ce bateau pour des inspections de sécurité alors que des joueurs des Marlins étaient à bord, a précisé Veloz. Nous savions que ce bateau circulait régulièrement dans le secteur. Nous ignorons tout simplement pourquoi cet accident s'est produit. »

« Un petit garçon »

La formation floridienne a annoncé par voie de communiqué dimanche matin qu'elle était « dévastée par la mort tragique de Fernández. En ces temps difficiles, nos pensées et nos prières vont à sa famille. »

Le président des Marlins, David Samson, a versé... (Photo Gaston De Cardenas, AP) - image 3.0

Agrandir

Le président des Marlins, David Samson, a versé quelques larmes lors d'un point de presse.

Photo Gaston De Cardenas, AP

Le gérant Don Mattingly était très émotif.... (Photo Robert Mayer, USA TODAY) - image 3.1

Agrandir

Le gérant Don Mattingly était très émotif.

Photo Robert Mayer, USA TODAY

Le président des Marlins, David Samson, a participé à une conférence de presse, entouré d'une vingtaine de joueurs qui portaient tous le chandail des Marlins - le noir. Pour sa part, le propriétaire des Marlins, Jeffrey Loria, était à l'extérieur mais prévoyait rentrer bientôt à Miami.

Le lanceur David Phelps fixait le plancher en hochant la tête, tandis que le voltigeur Christian Yelich prenait de profondes inspirations avant d'expirer lentement. Ses yeux étaient rougis par l'émotion.

Le gérant Don Mattingly et le président des opérations baseball, Michael Hill, ont accompagné Samson et n'ont pu retenir leurs larmes.

« Quand je pense à ''Josie'', je pense à un petit garçon, a dit Mattingly. Je voyais le petit garçon en lui... la façon dont il jouait... La façon dont les enfants jouent dans le baseball mineur, c'est comme ça que Jose jouait. »

Les réactions n'ont pas tardé à venir des quatre coins du baseball majeur.

« Il était l'un de nos joueurs les plus prometteurs, un de ceux qui ont eu un impact déterminant sur le terrain et à l'extérieur de celui-ci depuis son entrée dans le circuit en 2013, a déclaré le commissaire Rob Manfred. Nos pensées et nos prières vont à la famille, à l'organisation des Marlins de Miami et à tous ceux qui l'ont connu. »

Par ailleurs, les Dolphins de Miami ont tenu une minute de silence avant leur rencontre de dimanche après-midi aux Miami Gardens afin d'honorer la mémoire de Fernandez.

Fernández, sur les traces d'Olin et Crews

La mort de Fernández rappelle celles de Thurman Munson et Roberto Clemente, des joueurs étoiles qui sont décédés dans des écrasements d'avion survenus pendant les années 70.

Fernández a représenté les Marlins au match des... (Photo Kirby Lee, archives USA TODAY) - image 4.0

Agrandir

Fernández a représenté les Marlins au match des étoiles à deux reprises.

Photo Kirby Lee, archives USA TODAY

D'origine cubaine, Fernández a reçu sa citoyenneté américaine... (PHOTO J PAT CARTER, ARCHIVES AP) - image 4.1

Agrandir

D'origine cubaine, Fernández a reçu sa citoyenneté américaine en avril 2015.

PHOTO J PAT CARTER, ARCHIVES AP

Steve Olin et Tim Crews, des coéquipiers des Indians de Cleveland, sont également décédés dans un accident de bateau qui s'était produit en Floride en 1993. Les morts tragiques de Darryl Kile, Lyman Bostock et Cory Lidle ont aussi secoué les Ligues majeures de baseball ces dernières années.

Fernandez a participé à deux matchs des étoiles au cours de sa carrière et a présenté une fiche de 38-17 en quatre saisons avec les Marlins, remportant au passage le titre de recrue par excellence de la Ligue nationale en 2013. L'artilleur originaire de Santa Clara, à Cuba, avait obtenu sa citoyenneté américaine l'an dernier.

Il avait tenté de fuir Cuba au moins trois fois - se retrouvant même en prison après l'un de ses échecs - avant d'atteindre la côte américaine et de poursuivre des études secondaires à Tampa, en Floride. Les Marlins l'ont repêché en 2011 et il a entamé sa carrière dans le baseball majeur deux ans plus tard.

Fernández devait être le lanceur partant lundi contre les Mets de New York.

Ébranlés par la nouvelle, les Marlins ont annulé le match qui devait être disputé dimanche, à domicile, face aux Braves d'Atlanta.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer