Rob Manfred estime que les Jays sont traités équitablement

Le commissaire du Baseball majeur, Rob Manfred.... (Photo Dan Hamilton, USA Today)

Agrandir

Le commissaire du Baseball majeur, Rob Manfred.

Photo Dan Hamilton, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Chidley-Hill
La Presse Canadienne
Toronto

Rob Manfred ne croit pas que les Blue Jays de Toronto reçoivent un traitement inéquitable en séries.

C'est ce qu'a déclaré le commissaire du Baseball majeur quand on lui a fait remarquer que les Jays ont dû jouer leurs deux premiers matchs éliminatoires en 22 ans en après-midi, des jours de semaine. Le premier s'est amorcé à 15h45 jeudi, tandis que le deuxième match s'est mis en branle à 12h45 vendredi.

«Nous tenons compte de plusieurs facteurs quand vient le temps de bâtir l'horaire des matchs, a déclaré Manfred devant l'abri des visiteurs au Rogers Centre avant le deuxième match de la série face aux Rangers du Texas. Les cotes d'écoute sont une partie de l'explication, mais les Blue Jays joueront à heure de grande écoute dimanche soir, alors ce ne sont pas les réseaux qui nous dictent quoi faire.

«Quelqu'un devait jouer le match le plus tôt (vendredi). Nous avons quatre matchs à disputer dans des fenêtres de trois heures chacune. L'un de ceux-là devait être inséré dans la première.»

Pendant sa rencontre avec les médias, plusieurs partisans des Jays s'en sont pris verbalement à lui, lui criant «que tout le monde aime le baseball d'après-midi sur semaine» ou lui demandant: «Pourquoi ne pas amorcer les matchs à 10h?».

Certains partisans ont aussi critiqué le Baseball majeur, qui a ordonné la tenue des deux matchs au Rogers Centre sous le toit rétractable du dôme. Les Jays présentent un dossier de 38-14 quand le toit est ouvert et de 11-14 quand il est fermé. Ils ont perdu le premier match 5-3.

«Je peux vous dire que (vendredi), les prévisions prévoient une chute du mercure et de forts vents. Nous nous sommes demandé: "Pourquoi jouerions-nous dans des conditions qui ne sont pas optimales?".»

Encore Montréal

Manfred s'est aussi beaucoup fait questionner sur l'éventualité pour Montréal de ravoir un club des Majeures, que ce soit via une expansion ou une délocalisation. Il a indiqué qu'aucun progrès n'a été fait en ce sens depuis qu'il a rencontré le maire Denis Coderre en mai.

«J'ai affirmé que Montréal est un marché viable pour le Baseball majeur, a-t-il rappelé. Je pense aussi avoir été clair à propos de ce qui doit être accompli (à Montréal). C'est un processus qui prend du temps.»

L'engouement suscité par la présence en séries des Blue Jays et l'intérêt renouvelé envers le baseball partout au Canada n'est pas passé inaperçu auprès de Manfred. Il croit non seulement que ce soit bon pour le Baseball majeur, mais bien que ce soit bon pour le baseball en général.

«Je pense que c'est super pour le baseball. Je regarde les succès qu'ont obtenus les Jays sur le terrain, mais encore plus important, je crois que leur moyenne de téléspectateurs à été de 1,6 million au mois de septembre. Il est clair que tout le pays les a suivis et c'est très bien pour la croissance du baseball.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer