Josh Hamilton blanchi à son retour avec les Rangers

Josh Hamilton... (Photo Aaron Josefczyk, AP)

Agrandir

Josh Hamilton

Photo Aaron Josefczyk, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Cleveland

Pour la première fois en trois ans, le nom de Josh Hamilton figurait dans la formation partante des Rangers du Texas.

Il a évolué au champ gauche et frappait au cinquième rang, lundi, contre les Indians de Cleveland. Hamilton n'a frappé aucun coup sûr en trois présences au bâton, mais il a atteint les sentiers sur une erreur qui a propulsé les Rangers vers un gain de 10-8.

Le joueur par excellence de la Ligue américaine en 2010 a disputé son premier match depuis qu'il a été opéré à une épaule en février. Son retour au jeu avec les Rangers survient après qu'il eut été acquis des Angels de Los Angeles le 27 avril.

Hamilton s'est rapporté au camp d'entraînement printanier en Arizona dès le lendemain de la transaction, et il y a passé deux semaines au cours desquelles il a disputé 12 matchs dans les rangs mineurs. Son nom a été retiré de la liste des blessés pour 15 jours lundi, et il se joint à une équipe qui vogue sur une série de cinq victoires et qui a entamé la journée deux matchs au-dessous de ,500.

«C'est bien qu'ils aient décidé de ne pas me lancer dans la mêlée dès mon acquisition, en se disant que je serais le gars que je dois être, a déclaré Hamilton. Ça me laisse croire qu'ils sont confortables avec l'équipe qu'ils ont. La chimie est bonne.»

Hamilton semblait détendu alors qu'il discutait avec des coéquipiers dans le vestiaire des Rangers. Il a comparé ses bâtons à ceux d'Adrian Beltre, un coéquipier qu'il connaît depuis son premier séjour avec l'équipe, et a aussi échangé avec des membres du personnel médical.

Hamilton a ensuite entrepris une petite marche du vestiaire vers l'abri, où il s'est assis et a jeté un long regard vers le terrain. Il dit avoir ressenti toute une gamme d'émotions.

«Un peu de tout, a-t-il confié aux journalistes environ deux heures et demie avant la rencontre. Ça vient par vague. Une minute, je suis détendu, et l'autre je suis nerveux. Je veux m'amuser avec les gars dans le vestiaire. Ça me permet d'oublier la nervosité. Ça me permet de réaliser que je me trouve dans un endroit agréable.»

L'Américain, qui combat des dépendances à l'alcool et à la cocaïne, a fait une rechute pendant la saison morte. À son premier séjour avec les Rangers, il avait participé à cinq matchs des étoiles et permis au club texan d'être finaliste à la Série mondiale en 2010 et 2011.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer