Un lanceur suspendu huit matchs pour substance illégale

Le releveur des Brewers Will Smith a été... (Photo John Bazemore, AP)

Agrandir

Le releveur des Brewers Will Smith a été expulsé du match, jeudi, lorsque les arbitres ont découvert de la résine et de la crème solaire sur son avant-bras droit.

Photo John Bazemore, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Atlanta

Le releveur Will Smith des Brewers de Milwaukee a été suspendu pour huit matchs par les autorités du baseball majeur, vendredi, après avoir été pris en défaut avec une substance illégale.

En septième manche du match de jeudi soir à Atlanta, Smith, un gaucher, a été expulsé lorsque les arbitres ont découvert de la résine et de la crème solaire sur son avant-bras droit.

Après la rencontre, il a expliqué qu'il avait appliqué les substances sur son avant-bras avant de s'échauffer dans l'enclos des releveurs, par une soirée fraîche. Il s'est dit désolé d'avoir omis de les essuyer avant de se présenter au monticule.

Il a ajouté qu'il faisait usage de telles substances dans le but d'avoir une meilleure emprise sur la balle.

«C'est la raison. C'est pour l'emprise. La rotation de la balle ne sera pas plus accentuée. Vous ne lancerez pas la balle avec plus de vélocité. Vous ne pouvez pas en donner plus que ce que vous avez», a-t-il déclaré.

Le baseball majeur a fait savoir que Smith envisage porter sa suspension en appel. Dans un tel cas, la suspension sera reportée et Smith sera disponible vendredi soir face aux Braves.

Plusieurs lanceurs sont réputés faire usage d'une telle pratique afin d'avoir une meilleure emprise sur la balle, même si cela contrevient aux règlements. Certains frappeurs, incluant Freddie Freeman des Braves, vont même jusqu'à souhaiter que les lanceurs adoptent une telle pratique.

«Tous les lanceurs le font, a affirmé Freeman après la rencontre de jeudi soir. Comme frappeur, c'est ce que vous voulez qu'ils fassent, pour qu'ils aient une meilleure emprise sur la balle et réduire les chances d'être atteints à la tête.»

Le gérant des Brewers, Craig Counsell, a déclaré que ce genre de tactique est «chose très fréquente».

«Ça se fait de l'autre côté, je vous le garantis, a soutenu Counsell. C'est la règle. Je pense que les lanceurs le font, mais je suppose que vous devez faire preuve de discrétion.»

Son homologue des Braves, Fredi Gonzalez, a dit qu'il pouvait voir les substances sur le bras de Smith «luisant à travers les réflecteurs». Il a informé les arbitres.

Jim Joyce, l'officiel en chef, s'est rendu au monticule, a touché au bras de Smith et a expulsé le releveur. Des caméras de télévision montraient une substance brillante, visible sur l'avant-bras de Smith.

«Il a montré son bras, a déclaré Joyce à un groupe de journalistes. J'y ai touché et j'ai immédiatement su qu'il s'agissait d'une substance étrangère. Malheureusement pour lui, il devait être expulsé.»

En quittant le terrain, Smith a crié en direction de Gonzalez dans l'abri des Braves.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer