• Accueil > 
  • Sports > 
  • Baseball 
  • > Les camps d'entraînement font plusieurs victimes parmi les lanceurs 

Les camps d'entraînement font plusieurs victimes parmi les lanceurs

L'as lanceur Yu Darvish sera opéré au coude.... (Photo d'archives, Associated Press)

Agrandir

L'as lanceur Yu Darvish sera opéré au coude.

Photo d'archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Rob Maaddi
Associated Press
SURPRISE, Ariz.

Le coude de Cliff Lee. Le genou de Marcus Stroman. La hanche de Lance Lynn. L'épaule de Mike Minor.

La semaine a été difficile pour quelques-uns des meilleurs lanceurs partants du baseball majeur, et il reste encore beaucoup de temps avant le premier jour du calendrier régulier.

Lee tente d'assurer sa place au sein de la rotation des Phillies de Philadelphie malgré une blessure qui pourrait nécessiter une opération qui mettrait un terme à sa saison, et peut-être même à sa carrière.

«Si je dois subir une opération, est-ce que je vais endurer tout ça pour espérer lancer de nouveau, ou vais-je tout arrêter? C'est une décision que je devrai prendre lorsque le temps sera venu, si ce temps vient.»

Stroman, l'as droitier des Blue Jays de Toronto, ratera toute la saison après avoir subi une déchirure du ligament croisé antérieur, mardi, en tentant de réagir à un coup retenu pendant une séance d'entraînement.

«Il s'agit d'un accident tellement bête, a déclaré Stroman. C'était un jeu normal, tout ce qu'il y a de plus routinier. Je me dirigeais vers la balle et j'ai voulu planter mon pied, et c'a claqué.»

Lynn a été contraint de rater le départ qu'il devait effectuer vendredi après avoir subi une blessure à la hanche gauche lors du match des Cardinals de St. Louis dimanche.

Quant à Minor, il a reçu une injection dans l'épaule gauche, lundi, en raison d'une inflammation de la coiffe du rotateur. Il amorcera la saison des Braves d'Atlanta sur la liste des joueurs blessés.

Et ce n'est pas tout.

La nouvelle la plus importante, en matière de blessures, est survenue plus tôt pendant les camps d'entraînement lorsque Yu Darvish a été contraint d'abdiquer à son premier départ du printemps. Vendredi, les Rangers du Texas ont annoncé que leur lanceur étoile subira une opération, la semaine prochaine, visant à remplacer un ligament.

Pendant ce temps, plusieurs autres vedettes du monticule aspirent à un retour au jeu.

C'est le cas du droitier des Mets de New York, Matt Harvey, qui a dû se soumettre à une opération de type Tommy-John, mettant un terme à sa saison en août 2013.

Matt Cain a pris part à un premier match lundi, après que des opérations à une cheville et au coude ont forcé le droitier a raté la poussée des Giants de San Francisco vers une autre conquête de la Série mondiale l'an dernier.

L'as Japonais Masahiro Tanaka, des Yankees de New York, a également effectué une première sortie à l'entraînement jeudi soir, après avoir raté plus de deux mois en 2014 afin de soigner une déchirure partielle d'un ligament du coude droit.

Et il y a Jose Fernandez, nommé Recrue de l'année dans la Ligue nationale en 2013, qui souhaite rejoindre la rotation des Marlins de Miami d'ici le milieu de la saison après avoir subi, lui aussi, une opération de type Tommy-John, en mai dernier.

Mais qu'est-ce qui peut bien causer toutes ces blessures? Mike Schmidt, l'ancien grand joueur de troisième-but des Phillies de Philadelphie, y va d'une explication qui mérite réflexion.

«Les joueurs sont tellement en meilleure forme que jadis, ou que même il y a 20 ou 30 ans. Mais à cette époque, les gars pouvaient lancer jusqu'à ce qu'ils s'épuisent, a fait remarquer Schmidt, qui a nommé Robin Roberts, Tom Seaver et Nolan Ryan.

«Au fil des ans, de nouveaux lancers sont devenus à la mode: la rapide coupée, la balle fronde et de ridicules changements de vitesse décochés avec la même vitesse d'exécution que dans le cas d'une balle rapide. Autrefois, les lanceurs, essentiellement, relayaient la balle au receveur. La vulnérabilité aux blessures de stress au bras, à l'épaule et au coude a augmenté à cause de la variété des angles employés et de la vitesse d'exécution des lancers, et les tendons subissent un stress qu'ils n'encaissaient pas avant.»

La médecine moderne et la technologie ont également aidé à découvrir plus de blessures, comme celle dont souffre Cliff Lee.

«Peut-être que Robin Roberts a eu la même chose et qu'il pensait que son bras était fatigué, a opiné Schmidt. Il n'y avait pas d'examen d'imagerie par résonance magnétique et de contrats de 100 millions $, et les gens sont plus soucieux du corps aujourd'hui.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer