Baseball majeur: Montréal, terre d'accueil?

Le commissaire du baseball majeur, Bud Selig, a... (Photo Seth Wenig, archives AP)

Agrandir

Le commissaire du baseball majeur, Bud Selig, a été impressionné par le succès des matchs hors-concours au Stade olympique.

Photo Seth Wenig, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si une équipe du baseball majeur devait déménager, Montréal représenterait un «excellent candidat» pour l'accueillir, estime le commissaire Bud Selig.

Alors qu'il s'adressait aux membres de l'Association des journalistes du baseball majeur, en marge du match des Étoiles à Minneapolis, mardi, Selig s'est dit impressionné par les foules qui se sont présentées au Stade olympique, en mars dernier, afin d'assister à deux matchs préparatoires entre les Blue Jays de Toronto et les Mets de New York. Plus de 95 000 spectateurs au total étaient en effet assis dans les gradins pour l'occasion.

Il a cependant précisé qu'il restait «beaucoup de travail à faire» avant que la métropole retrouve une équipe.

Par ailleurs, le grand patron du baseball majeur n'a pas voulu s'avancer sur la possibilité que les Rays de Tampa Bay et les Athletics d'Oakland, les deux équipes le plus souvent mentionnées dans les rumeurs de déménagement, se servent de Montréal comme argument pour négocier la construction d'un nouveau stade.

La semaine dernière, un conseiller municipal d'Oakland, Larry Reid, a déclaré qu'il croyait que les A's étaient sérieux dans leur intention de quitter la Californie si un nouveau stade n'était pas construit afin de remplacer le vétuste O.co Coliseum. Selon lui, Montréal et San Antonio, au Texas, seraient de possibles destinations pour les A's s'ils devaient partir.

Cromartie confiant, Aucoin surpris

Joint mardi par La Presse, Warren Cromartie, ancien joueur des Expos et président de Projet Baseball Montréal, s'est dit heureux de ces déclarations de Selig, soulignant qu'elles lui donnaient «confiance en (son) projet».

À l'instar de Selig, Cromartie a lui aussi rappelé les importantes foules au Stade olympique pour assister aux deux rencontres entre les Mets et les Blue Jays. Selon lui, il s'agit d'un signe indéniable de la passion des Montréalais pour le baseball.

«La preuve était là. Dans un projet comme celui-là, vous pouvez parler tant que vous voudrez, mais vous devez faire vos preuves», a-t-il souligné.

Un autre ancien des Expos, Derek Aucoin, s'est quant à lui dit étonné que Selig cite ces deux matchs pour expliquer son intérêt envers Montréal. À ses yeux, la métropole avait déjà prouvé qu'elle était une ville de baseball.

«J'ai été surpris qu'il (Bud Selig) dise que ce sont ces deux matchs qui avaient attiré son attention. Je suis content qu'on ait bien répondu à l'appel, mais on ne devrait pas avoir besoin de sauter à travers des cerceaux pour montrer ça. Le travail de Warren Cromartie et de son équipe le prouve déjà.»

Et maintenant que Montréal est de nouveau mentionné comme une éventuelle terre d'accueil pour une équipe du baseball majeur, c'est le temps ou jamais de reprendre les pourparlers en vue de la construction d'un nouveau stade en ville, juge Aucoin.

«Il faut accélérer les discussions, parce que maintenant, ça pourrait se faire. (...) Si on a un stade, c'est sûr qu'on a une équipe», croit-il.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer