Tour d'Espagne: Lindeman gagne, Froome coince

Le Néerlandais Bert Jan Lindeman célèbre après avoir... (Photo Jose Jordan, AFP)

Agrandir

Le Néerlandais Bert Jan Lindeman célèbre après avoir remporté la septième étape du Tour d'Espagne, vendredi.

Photo Jose Jordan, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Alto de Capileira, Espagne

Le Néerlandais Bert Jan Lindeman (Lotto-Jumbo) s'est adjugé vendredi la septième étape du Tour d'Espagne en devançant ses derniers compagnons d'échappée sur les hauteurs de La Alpujarra (Andalousie), au terme d'une première étape de montagne difficile pour le Britannique Chris Froome.

Dans la chaleur andalouse, l'ascension finale à l'Alto de Capileira (première catégorie) a dessiné une première hiérarchie entre favoris: l'Italien Fabio Aru (Astana) a fini troisième de l'étape, le Colombien Johan Esteban Chaves (Orica-GreenEdge) a conservé avec aplomb son maillot rouge de meneur et Froome (Sky) a coincé dans les derniers kilomètres, abandonnant près de 30 secondes aux autres favoris.

Cette arrivée au sommet a par ailleurs souri à un échappé. Cinq coureurs ont compté jusqu'à 13 minutes d'avance sur le peloton avec parmi eux Bert Jan Lindeman, le plus fort et le plus malin dans le final.

Le Néerlandais a laissé ses adversaires s'épuiser en attaques avant de revenir et de placer l'accélération décisive pour s'imposer détaché devant le Biélorusse Ilia Koshevoy (Lampre, deuxième de l'étape). Le Français Jérôme Cousin (Europcar, quatrième) a pour sa part chuté dans le final alors qu'il était en course pour la victoire.

Au même moment, dans le peloton, Froome semblait mal en point et c'est le moment qu'a choisi Fabio Aru pour attaquer le vainqueur du Tour de France 2015. L'Italien a grignoté une dizaine de secondes sur les autres ténors, bonification incluse, et marqué les esprits au moment même où Froome tentait de limiter les dégâts.

En quête d'un fabuleux doublé Tour-Vuelta, le Britannique est sorti du top 10 au classement général (12e à 1:22) à l'issue de ce premier test en altitude. Et il va devoir se ressaisir s'il veut rester en lice pour la victoire finale.

Samedi, au terme de la première semaine de course, le peloton va quitter l'Andalousie: la huitième étape (182,5 km) reliera Puebla de Don Fadrique et Murcie avec un profil globalement descendant et favorable aux sprinteurs, malgré une côte de troisième catégorie à franchir deux fois dans les 40 derniers kilomètres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer