Mondiaux de cyclisme: Karol-Ann Canuel se révèle

La Gatinoise Karol-Ann Canuel.... (Archives courtoisie)

Agrandir

La Gatinoise Karol-Ann Canuel.

Archives courtoisie

Deux jours après sa victoire au contre-la-montre par équipes des Championnats du monde de Ponferrada, Karol-Ann Canuel s'est illustrée en prenant le 6e rang de l'épreuve individuelle, hier.

Un résultat en forme de révélation pour la cycliste abitibienne, qui croyait ses espoirs envolés après un grave accident en course subi le 1er juin.

Galvanisée par sa médaille d'or de dimanche, alors qu'elle a largement contribué au succès attendu de Specialized-Lululemon, Canuel s'est mise à croire possible une place parmi les 10 premières à son premier essai au CLM individuel des Mondiaux, une spécialité où ses références étaient plutôt modestes.

«Je ne savais pas vraiment où je me situerais, a admis l'athlète de 26 ans, jointe en soirée en Espagne. Je suis vraiment contente, d'autant que je peux encore m'améliorer et que j'ai encore des trucs à travailler. Mais 6e, aujourd'hui, je suis comme... sans mots.»

«Pas trop loin du podium»

Deuxième au moment de franchir la ligne, la représentante de l'équipe canadienne savait que les «gros moteurs» s'en venaient. Elle a été délogée du podium au passage de l'Ukrainienne Anna Solovey, future médaillée d'argent. L'Allemande Lisa Brennauer (or) et l'Américaine Evelyn Stevens (bronze), deux coéquipières avec qui elle a gagné l'or en équipe, l'ont ensuite fait dégringoler de deux autres places. Dernière à s'élancer, la Néerlandaise Ellen van Dijk, championne en titre, a été ralentie par la pluie en fin de parcours et a dû se contenter du septième rang.

«Je profitais du moment et j'espérais rester là le plus longtemps possible, a raconté Canuel au sujet de son expérience dans le siège des meneuses. Au moins, je ne suis pas trop loin du podium.»

À 30,01 secondes pour être précis, après avoir bien modulé son effort sur les 29 kilomètres, soit le plus long CLM féminin aux Mondiaux depuis l'épreuve inaugurale de 1994 en Italie, où la Montréalaise Anne Samplonius avait remporté l'argent. «J'ai gardé un rythme constant dans le long faux plat montant, a analysé Canuel, qui a maintenu une moyenne de 44,64 km/h. «C'était la partie la plus dure, tant physiquement que mentalement. La plupart des coureuses explosaient à cet endroit. Je savais que c'était là que ça se gagnerait.»

Leah Kirchman, championne canadienne en titre, a terminé 27e (+3 min 35 s).

La prestation de Canuel survient moins de quatre mois après une lourde chute à la Liberty Classic de Philadelphie. L'athlète d'Amos avait perdu connaissance et s'était fracturé une vertèbre cervicale et une côte.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer