Les Raptors semblent fin prêts

Samuel Dalembert (à gauche), l'un des 14 Canadiens... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Samuel Dalembert (à gauche), l'un des 14 Canadiens à évoluer dans la NBA, a amorcé la rencontre pour les Knicks.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MONTRÉAL) Le Centre Bell était encore bondé, vendredi soir, pour ce qui est devenu la visite annuelle de la NBA. Les Raptors de Toronto ont profité d'un public connaisseur et entièrement acquis à leur cause pour enlever une victoire de 83-80 sur les Knicks de New York.

Les Raptors ont compilé une fiche de 7-1 en matchs préparatoires, mais comme l'a rappelé l'entraîneur Dwane Casey: «Il n'y a aucun trophée pour le championnat présaison! Ces victoires n'ont aucune signification réelle, sinon de montrer que nous avons bien travaillé à l'entraînement.

>>> Commentez sur le blogue de basket

«Cela dit, la foule était vraiment extraordinaire ce soir. Montréal est l'une des plus grandes villes de sport et les amateurs l'ont encore démontré pendant ce match. Ce sont sûrement leurs encouragements qui nous ont donné le petit coup de pouce qu'il nous fallait à la fin pour arracher la victoire.»

DeMar DeRozan a été le meilleur marqueur des Raptors avec 15 points. Kyle Lowry a ajouté 12 points et sept passes décisives. «L'ambiance était proche d'un match régulier, avec cette foule extraordinaire, a souligné Lowry. C'était aussi le cas à Vancouver [pour un autre match préparatoire] et c'est vraiment impressionnant de recevoir un tel soutien partout au Canada.»

Casey avait fait de ce dernier match présaison un test de ses unités partantes et réservistes, espérant mettre un peu d'ordre dans le jeu de l'équipe. Ses joueurs ont encore commis beaucoup d'erreurs (19 revirements), mais ils ont connu de belles séquences et devraient être prêts, mercredi, pour l'ouverture de la saison contre les Hawks d'Atlanta.

Du côté des Knicks, Carmelo Anthony a réussi 24 points (17 en première demie), mais il n'a pas joué au dernier quart. Le Montréalais Samuel Dalembert a réussi dix rebonds, mais il n'a lui aussi pas joué en fin de match.

Ce sont d'ailleurs les réservistes des deux équipes qui ont terminé la rencontre et le garde Greivis Vasquez a assuré la victoire des Raptors avec quatre lancers francs dans les derniers instants.

Dalembert a aussi apprécié l'appui du public, même s'il aurait espéré ne pas être du «mauvais côté». «C'était encore plus fort que je l'attendais, a-t-il souligné. J'avais averti mes équipiers qu'il y aurait du bruit, et ils ont vu à la fin que c'était vrai!»

«Le Nord, c'est nous!»

Pour le commissaire adjoint de la NBA, Mark Tatum, le succès de la soirée démontre la vitalité du basketball au Canada. «Notre sport se développe rapidement ici, comme en témoigne l'afflux de joueurs canadiens de grand talent dans la NBA, mais aussi dans les grands programmes universitaires américains.» Les deux derniers premiers choix du repêchage, Anthony Bennett et Andrew Wiggins, sont canadiens et il y a actuellement 14 joueurs du pays dans la NBA. La montée en puissance des Raptors permet d'espérer que le phénomène continue et l'équipe entend bien jouer à fond de son identité canadienne.

«Nous sommes la seule équipe de la NBA à l'extérieur des États-Unis, mais cela nous procure la chance exceptionnelle d'être une seule équipe dans un pays. Nous voulons vraiment être l'équipe de tous les Canadiens, d'où notre slogan: «Le Nord, c'est nous!»

«C'est la raison pour laquelle nous jouons ces matchs à Montréal, à Vancouver, la raison pour laquelle nous multiplions les activités avec nos joueurs un peu partout au Canada. Nous sommes accueillis partout avec le même enthousiasme, et c'est certain que nous jouerons à nouveau au Centre Bell.»

Il faudra toutefois patienter avant d'assister à un match de la saison régulière. «C'est quelque chose que nous pourrions à terme envisager, mais pas à brève échéance, a souligné Tatum. De la même façon, même si Montréal et Vancouver sont des marchés très intéressants, capables de supporter des équipes professionnelles, nous n'avons aucun projet d'expansion.»

Les Raptors seront donc seuls au Canada pendant encore longtemps!

Des matchs de saison régulière envisagés

La NBA n'a pas l'intention de procéder à une expansion pour le moment, mais la possibilité de présenter des matchs de la saison régulière à Montréal est actuellement étudiée par les dirigeants de la ligue.

Le marché de Montréal est un des meilleurs au Canada, a révélé le commissaire adjoint et chef de l'exploitation de la NBA, Mark A. Tatum, dans le cadre d'un déjeuner-conférence organisé par la Chambre de commerce de Montréal en marge du match préparatoire entre les Raptors de Toronto et les Knicks de New York, présenté vendredi soir au Centre Bell.

M. Tatum s'est aussi réjoui de la santé du sport au pays. Au total, un nombre record de 14 joueurs originaires du Canada évolueront dans la ligue au cours de la campagne 2014-2015.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer