• Accueil > 
  • Sports 
  • > Mondiaux de gymnastique: départ canon pour Ellie Black 

Mondiaux de gymnastique: départ canon pour Ellie Black

La Canadienne Ellie Black a éclipsé la concurrence,... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

La Canadienne Ellie Black a éclipsé la concurrence, hier soir.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie Allard
La Presse

Son habituel chignon attaché bien haut sur la tête, la vétérane canadienne Elsabeth Black, 22 ans, a offert une performance soufflante, hier soir, lors de la première journée des qualifications féminines aux Championnats du monde de gymnastique artistique à Montréal.

Forte et solide, toujours concentrée, elle a éclipsé la concurrence, prenant la tête du classement provisoire avec 55,766 points, devant un millier de spectateurs conquis. La Russe Elena Eremina (54,999) et la Belge Nina Derwael (53,598) ont pris le deuxième et le troisième rang.

«Je suis satisfaite de mes performances de ce soir, a dit la gymnaste de Halifax. Je voulais être forte et confiante et attaquer mes exercices du mieux que je le pouvais. Tout n'était pas parfait, mais j'ai bien fait sur les quatre appareils.»

Après s'être exécutée aux barres asymétriques, Black est montée sur la poutre avec calme et assurance. Elle y a réussi le meilleur pointage de la journée. Seul accroc à son programme: un petit pas de côté sur la réception finale. Elle a été pénalisée et elle s'est aussi blessée.

On a ensuite vu son entraîneur manipuler sa cheville gauche pendant un bon moment. C'était juste avant l'exercice au sol. Serait-elle contrainte à l'abandon comme l'avait été, la veille, le roi Kohei? Plus de peur que de mal. «Ce n'est rien. On a dû faire un bon taping. C'est la gymnastique, ça vient avec le sport», a-t-elle expliqué en fin de soirée, un sac de glace sur le pied.

Grosses pointures

Après deux vagues de qualifications sur cinq, de grosses pointures sont attendues sur le podium aujourd'hui, risquant de changer considérablement le classement provisoire. La Roumaine Larisa Iordache, favorite de l'événement, fera son entrée en compétition cet après-midi. Les Américaines et les Chinoises s'exécuteront en soirée. Ragan Smith, des États-Unis, pourrait causer des surprises, dit-on dans le milieu.

«Chaque jour est imprévisible pour tous les athlètes, on doit attendre demain. C'est la beauté du sport. C'est excitant pour nous, les Canadiennes, d'être parties en force. J'ai hâte d'y retourner et de faire encore mieux.»

Black a terminé cinquième au concours multiple individuel aux JO de Rio en 2016. Après une longue pause, elle effectue un retour en force cette année. «Je suis très contente des progrès que j'ai faits. Je suis fière du niveau de gymnastique canadien présenté aujourd'hui à Montréal. On est parmi les meilleures du monde et on veut continuer de bâtir. C'était incroyable de sentir la foule derrière nous. C'est une belle occasion d'inspirer les jeunes gymnastes, ils sont nombreux à venir nous voir.»

Tout au long de la soirée, Black a encouragé et conseillé ses jeunes coéquipières, tout en ne perdant pas de vue ses objectifs. «J'ai fait beaucoup de visualisation. C'est un événement qu'on vit en équipe, on voyage ensemble, on s'entraîne ensemble, mais ça demeure une compétition individuelle. Quand ton moment arrive, tu dois être dans ta zone et attaquer.»

Brooklyn Moors... (Photo Olivier Jean, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Brooklyn Moors

Photo Olivier Jean, La Presse

Brooklyn Moors septième

À 16 ans, la recrue canadienne Brooklyn Moors a brillé et pris le septième rang du classement provisoire. Elle a perdu des points aux barres asymétriques et à la poutre, de laquelle elle est tombée. «À la poutre, je dois apprendre à contrôler mes nerfs. Je suis contente d'avoir pu mettre ça de côté et d'avoir réalisé une superbe performance au sol. C'est excitant.»

Shallon Olsen, 17 ans, participait au sol et au saut. La foule l'a chaudement applaudie. «Je me sentais super bien. Je suis très contente de mes sauts, spécialement de mon deuxième saut, c'était le clou du spectacle. Après que j'ai touché le sol, un sentiment de bonheur m'a envahie. J'étais fière de représenter mon pays.» Isabela Onyshko, une autre Canadienne en action, a connu quelques difficultés, mais elle a pris le septième rang à la poutre.

Black et Moors étaient les seules Canadiennes à participer aux quatre appareils, pouvant ainsi espérer se qualifier pour la finale du concours multiple individuel qui se déroulera vendredi soir.

Zachary Clay qualifié

De Colombie-Britannique, Zachary Clay, 22 ans, a réussi à se qualifier de justesse pour la finale du concours multiple individuel présenté demain soir. Il a terminé 23e sur 24 finalistes. «J'ai fait quelques fautes, mais, somme toute, je me sens bien avec ce que j'ai fait», a-t-il déclaré après sa performance lundi soir.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer