Vidéosurveillance: partir en vacances l'esprit tranquille?

La caméra la plus simple à installer pour... (Photos fournies par ibaby et Belkin)

Agrandir

La caméra la plus simple à installer pour qui ne possède aucune compétence en informatique reste la Netcam HD de Belkin (à droite), vraiment évoluée et qui capture en HD. Pour surveiller bébé, les modèles d'iBaby (à gauche) sont très bien, mais uniquement compatibles iOS.

Photos fournies par ibaby et Belkin

Alexis Le Marec

Collaboration spéciale

La Presse

Caméras connectées ou vidéosurveillance? Avec la baisse des prix, les caméras de surveillance à domicile se sont démocratisées. Mais ces systèmes sont-ils aussi faciles à installer que le prétendent les fabricants? Et sont-ils sans faille au point de vue sécurité?

La démocratisation de la vidéosurveillance a entraîné l'arrivée sur le marché de nombreux produits. Résultat: plusieurs systèmes de vidéosurveillance sont désormais accessibles à toutes les bourses.

La base

Les systèmes d'entrée de gamme peuvent être contrôlés depuis un téléphone et se servent du réseau WiFi pour communiquer. Si toutes promettent une installation facile, dans la réalité, c'est souvent assez compliqué. La plus simple à installer pour qui ne possède aucune compétence en informatique reste la Netcam HD de Belkin, vraiment évoluée et qui capture en HD. Pour surveiller bébé, les modèles d'iBaby sont très bien, mais uniquement compatibles iOS.

Dans les deux cas, ces caméras s'installent rapidement, possèdent plusieurs fonctions comme l'infrarouge, et permettent également de prendre des photos ou d'enregistrer ce qui se passe. Les caméras iBaby offrent en plus de parler à l'enfant depuis le téléphone. En cas d'intrusion, la Netcam HD envoie une photo par courriel à l'utilisateur, tandis que l'iBaby vous signale quand bébé pleure ou s'agite. Elles ne sont pas très discrètes, mais permettent de recevoir des alertes en temps réel.

Le principal défaut vient de la vulnérabilité du WiFi. En sectionnant le câble qui alimente l'Internet depuis un poteau, il est facile de faire croire à une panne temporaire, ce qui laisse largement le temps de cibler les objets de valeur.

Plusieurs de ces caméras n'exigent pas forcément un mot de passe pour se connecter. Tout objet connecté possède une adresse et son flux est visible sur le web. C'est comme une automobile que l'on pourrait suivre à distance parmi d'autres dans la circulation. Sauf que s'il n'y pas de mot de passe, il est alors très facile d'accéder au système et même d'en prendre le contrôle à distance.

Les ensembles de vidéosurveillance

Le prix de ces systèmes qui coûtaient plusieurs milliers de dollars il y a encore 10 ans a chuté. Disponibles à des prix variant de 300$ à 800$, ces ensembles de vidéosurveillance comprennent plusieurs caméras, un enregistreur numérique et permettent de surveiller les moindres mouvements depuis son ordinateur ou téléphone.

Par rapport aux caméras de surveillance, c'est leur enregistreur qui fait la différence puisqu'il peut capturer des dizaines d'heures de vidéo. Le système de communication reposant sur le WiFi, il présente les mêmes vulnérabilités que des caméras basiques.

Comme les pros

Les vidéosurveillances évoluées à installer par un professionnel comprennent plusieurs caméras dont les différents ensembles sont compris entre 1600$ et 4000$. En sus, l'installation pour un système à huit caméras coûte entre 2000$ et 2500$, en fonction de la facilité d'installation. Par exemple, devoir percer du béton fait grimper le prix, contrairement aux faux plafonds où l'installation est bien plus aisée. Ces systèmes peuvent également être jumelés à un abonnement à un centre de vidéosurveillance.

Là encore, le système est vulnérable, mais pour le contourner, il faudra faire appel à des équipements plus spécialisés. Un brouilleur de cellulaire peut empêcher le réseau de communiquer avec la société de vidéosurveillance. Quel que soit le système de surveillance domotique retenu, il est possible de le contourner... mais avec de plus en plus de moyens et de connaissances.

Tous ces systèmes apportent une sécurité supplémentaire, mais ne dispensent surtout pas les propriétaires d'installer des portes ou des volets suffisamment résistants pour décourager les intrus.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer