Offrir un chien à son chat

Le designer Erik Stehmann a conçu  un bloc... (Photo fournie par Soonsalon)

Agrandir

Le designer Erik Stehmann a conçu  un bloc à griffer, Dog, en forme de chien. Ce griffoir est offert par l'entreprise néerlandaise Soonsalon.

Photo fournie par Soonsalon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Faute de trouver un bloc à griffer attrayant, un designer néerlandais a décidé d'en concevoir un au profil étonnant. Résultat? Un magnifique labrador avec lequel minou peut se faire les griffes à sa guise.

Faute de trouver un bloc à griffer attrayant,... (Photo fournie par Soonsalon) - image 1.0

Agrandir

Photo fournie par Soonsalon

Sans détour, le designer néerlandais Erik Stehmann avoue: les griffoirs pour chats au design inspirant sont (très) rares dans les magasins. «J'avais besoin d'un bloc à griffer pour mon propre chat, mais honnêtement, chaque griffoir que je voyais n'était jamais assez beau pour que je le mette dans mon salon, admet-il. J'ai alors décidé d'en faire un moi-même et j'ai pensé qu'il serait amusant de voir, pour une fois, mon chat sauter sur un chien.»

Proposé par l'entreprise néerlandaise Soonsalon et baptisé Dog, le bloc à griffer d'Erik Stehmann présente une silhouette de chien labrador. Le poids du griffoir est de 13,5 kg et ses dimensions, 88 cm sur 28 cm sur 71 cm. Il est composé de polyester et drapé de cordes de sisal. Soigneusement confectionnée, cette pièce au caractère ludique peut aisément s'intégrer à un décor actuel et, surtout, piquer la curiosité des invités.

«Les cordes de sisal peuvent pelucher après un certain temps, mais elles peuvent être taillées, affirme-t-on chez Soonsalon. Le premier griffoir date d'il y a trois ans et il est toujours "vivant".»

Offert en ligne, Dog s'avère un produit de luxe: «Pour le Canada, le prix est de 554€ [environ 790$], frais de livraison et droits de douane non compris. Chaque bloc à griffer est réalisé à la main et il faut deux jours de travail pour en terminer un», justifie-t-on.

Un bon griffoir?

Bel objet, Dog peut, certes, plaire au propriétaire d'un chat. Mais qu'en est-il de sa fonctionnalité? «Quoique très original, il semble répondre aux caractéristiques que doit posséder un bon griffoir, évalue Daniel Filion, président d'Éduchateur, une firme de consultants en comportement félin.»

«De plus, ce griffoir est le premier que je vois qui permet au chat de se faire les griffes à la fois sur une surface horizontale et une surface verticale, deux façons appréciées des chats.»


M. Filion se demande toutefois si le bloc à griffer Dog demeure bien stable. «Il l'est», atteste Sheila Prommenschenckel, de Soonsalon.

L'intervenant en comportement félin précise qu'un griffoir adéquat ne doit pas tomber ou bouger sous le poids de l'animal. «Et rares sont les griffoirs qui sont suffisamment solides, au Québec, observe-t-il. Aussi, ils doivent être assez hauts afin que le chat puisse étirer sa colonne vertébrale, et installés au bon endroit.»

Où l'installer?

Un bloc à griffer camouflé dans un recoin peu fréquenté de la maison - pour éviter de gâcher un aménagement intérieur - n'incitera pas un chat à s'y faire les griffes. Ce qui lui permet, notamment, de les user pour qu'elles soient moins encombrantes.

«En se faisant les griffes, un chat dépose des phéromones de marquage territorial, enchaîne Daniel Filion. C'est un peu comme si le chat voulait planter une pancarte «terrain privé» et, tout comme nous, désirait qu'elle soit bien visible. Voilà pourquoi les coins de divans sont si populaires auprès des chats, car ceux-ci se trouvent souvent à l'entrée du territoire qu'ils ont choisi, comme notre salon, une pièce confortable et généralement grandement fréquentée par les occupants. Il est souhaitable de placer un griffoir dans ce type d'endroits.»

http://soonsalon.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer