Normann Copenhagen: un fleuron danois

Les célèbres chandeliers noirs en fer Heima et... (Photos fournies par Normann Copenhagen)

Agrandir

Les célèbres chandeliers noirs en fer Heima et les bibliothèques à succès One Step Up, du designer québécois Francis Cayouette.

Photos fournies par Normann Copenhagen

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(COPENHAGUE) Ici, ses célèbres chandeliers noirs en fer Heima. Là, ses bibliothèques à succès One Step Up, vendues aux particuliers, mais qui servent aussi de présentoirs dans de nombreux commerces. En attendant le début de l'événement auquel il nous a conviés, Francis Cayouette nous montre les différentes créations dont il a signé le design pour Normann Copenhagen.

À l'approche du temps des Fêtes, il y a foule dans le magasin phare de l'entreprise.

>>> À lire: Francis Cayouette, un Québécois à Copenhague

Aménagé dans un ancien cinéma, lequel avait lui-même été aménagé dans une ancienne station de filtration d'eau, le sublime magasin vedette de Normann Copenhagen constitue l'un des 12 trésors d'Europe, a écrit le New York Times dans un article paru en octobre dernier. L'entrée du magasin situé dans le quartier d'Østerbro donne sur un long corridor qui s'ouvre sur une grande salle, où l'on peut encore deviner les anciens gradins.

Histoire de montrer toute l'importance accordée au design au Danemark, Francis Cayouette a proposé à La Presse d'assister au cocktail organisé pour le gagnant de la bourse que Normann Copenhagen donne chaque année à un designer de la relève au terme du concours Time to Design.

Les lauréats, un tandem de designers appelé Chudy and Grase, ont conçu un projet lumineux baptisé Strike qui réinvente la lampe grâce à des formes qui modifient les circuits possibles du faisceau lumineux. Ils expliquent aux curieux les tenants et aboutissants de leur démarche.

Prix

«Ils auront accès à un grand espace de création, à une bourse de 50 000 couronnes danoises (près de 10 000$), à une exposition et à une campagne de relations publiques, nous explique la relationniste de Normann Copenhagen, Johanne Toft. Le prix est offert en collaboration avec le ministère de la Culture», souligne-t-elle.

«Le but n'est pas seulement de donner un prix à de jeunes designers, mais aussi de les propulser sous les projecteurs», ajoute Poul Madsen, cofondateur de Normann Copenhagen.

«C'est vrai!», lance Jasmina Grase, qui vient d'obtenir son diplôme de la Design Academy Eindhoven.

À Montréal, certains produits de la célèbre marque danoise Normann Copenhagen sont vendus à la boutique Jamais assez, sur le boulevard Saint-Laurent, dans le Mile End.

http://www.normann-copenhagen.com/

http://chudyandgrase.com/

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Un Québécois à Copenhague

    Design

    Un Québécois à Copenhague

    Depuis 15 ans, le designer québécois Francis Cayouette fait carrière à Copenhague, au Danemark, la capitale du design. La Presse l'a... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer