Mailles contemporaines et ludiques

Porter les mains sur son jeté d'alpaga, c'est plonger dans une expérience... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Porter les mains sur son jeté d'alpaga, c'est plonger dans une expérience sensuelle unique.

L'étoffe, d'environ 4 cm d'épaisseur, parsemée de trous comme une grande gaufre de laine, se comprime au toucher et rebondit joyeusement sous la paume. Annie Legault l'a réalisée maille par maille, avec une aiguille géante adaptée aux dimensions du projet.

Diplômée en arts de l'Université Concordia, avec une spécialisation en fibre et textile, Annie Legault aime insuffler un esprit contemporain à des techniques ancestrales. «J'aime l'idée d'utiliser une technique artisanale pour créer un objet d'art purement ornemental, un peu comme le fait le souffleur de verre Chihuly, explique-t-elle. À l'inverse, j'aime que l'art se retrouve dans les objets utiles du quotidien.»

Petite, déjà, elle assemblait la laine avec des bouts de branche et tricotait des vêtements de poupée. Aujourd'hui, les carnets d'Annie Legault regorgent de croquis qu'elle dessine tous les jours, inspirée notamment par les mouvements Bauhaus, Brooklyn Makers et Handmade Nation.

L'artiste Annie Legault... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

L'artiste Annie Legault

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Tapis et abat-jour

Outre les jetés, Mme Legault tricote et crochète des tapis en laine mérinos et une variété d'abat-jour en différents matériaux: brins de sisal, brin de jute, fil de papier kraft fin, fil de papier kraft fort...

Alors que le papier kraft fin donne des luminaires contemporains, sans fioriture, ceux en sisal ou en jute sont plus éclatés, plus souples et plus ludiques, évoquant une méduse ou un chapeau cloche.

Plus rigides, les abat-jour en gros fil de papier kraft voient leurs lignes s'adoucir avec une rangée de pompons de coton, également faits main.

De leur côté, les tapis en laine mérinos s'avèrent coquets et douillets au sortir du lit, mais pas à la descente de bain. «Ils sont faits d'un câble de laine brute (non cardée), explique Mme Legault. L'eau risque de les abîmer.»

Annie Legault donnera des ateliers de tricot pour débutant, cet hiver, à la boutique Espace Pepin Maison, dans le Vieux-Montréal.

annielegault.com




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer