Le Bal des lampes brille en double

Ce lustre intitulé Disco comporte 100 boîtiers de... (PHOTO FOURNIE PAR MONDE RUELLE)

Agrandir

Ce lustre intitulé Disco comporte 100 boîtiers de CD usagés et a été conçu par la designer montréalaise Véronique Lamarre.

PHOTO FOURNIE PAR MONDE RUELLE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) C'est la première fois cette année que la galerie Monde Ruelle s'associe à la Maison du développement durable le temps d'une exposition. Le Bal des lampes, qui accueille une vingtaine de créateurs depuis cinq ans, se tient simultanément jusqu'au 4 mars à la fois à la galerie, au 2205, rue Parthenais, et dans l'atrium du bâtiment écologique situé au 50, rue Sainte-Catherine Ouest.

Rue Sainte-Catherine, les passants pourront admirer les luminaires suspendus dans la vitrine, une incitation à découvrir le travail des artisans québécois en entrant y voir de plus près. Chez Monde Ruelle, ce sont des exemplaires sur sol et des lampes de table qui seront offerts à la vente. À la galerie, spécialisée dans la diffusion de l'écodesign et la promotion de l'art durable, les pièces en laine ou en bois sont en vedette. La plupart des créations se détaillent entre 300$ et 400$; la moins chère à 62$ et la plus chère, à quelque 700$.

En parallèle, les luminaires feront l'objet d'un encan silencieux à la Maison du développement durable, à laquelle reviendra une partie des profits à la fin de l'exposition. La Maison du développement durable regroupe huit organisations engagées dans l'action écologique et sociale.

www.monderuelle.com

www.lamdd.org

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer