Chiner sur le web

Avec un talent évident pour redonner vie à des trésors oubliés, Maryse St-Amand... (Photos fournies par Maryse St-Armand)

Agrandir

Photos fournies par Maryse St-Armand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec un talent évident pour redonner vie à des trésors oubliés, Maryse St-Amand parcourt les ventes-débarras, fouille les bazars et fait la tournée des granges en région à la chasse aux curiosités, insolites ou élégantes, mais toujours empreintes de personnalité.

Au gré de ses coups de coeur, la jeune entrepreneure photographie ses trouvailles avec une minutie presque obsessive et les met ensuite en vente sur Pigeon Atelier, sa boutique en ligne lancée l'an dernier.

«J'ai un faible pour les années 50 et 60, ainsi que l'époque victorienne, mais peu importe le style ou la période, je ramasse des objets de la vie courante que je trouve beaux», explique-t-elle. Indépendamment d'une valeur marchande ou historique, donc, ses critères esthétiques s'appuient surtout sur la facture visuelle et les marques laissées par le temps, qu'il s'agisse d'une simple craquelure, d'une patine ou de l'usure. Lampes vintage, plats en pyrex rétro, cadres antiques, ventilateurs au style industriel... les objets de Maryse St-Amand attirent autant les nostalgiques que les adeptes de la récupération à la recherche d'accessoires de caractère.

Armée de sa formation en histoire de l'art et en restauration de meubles, elle compte ouvrir un magasin à Montréal l'an prochain où elle pourra aussi y vendre du mobilier. En attendant, elle offrira bientôt un service de location de vaisselle pour mariages et réceptions.

Info: pigeonatelier.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer