New York va demander 35 millions $ pour la protection de Trump

L'opération est rendue d'autant plus complexe que la... (PHOTO AP)

Agrandir

L'opération est rendue d'autant plus complexe que la Trump Tower se trouve sur la Cinquième Avenue, l'une des artères les plus fréquentées de New York.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La mairie de New York va demander jusqu'à 35 millions de dollars à l'Etat américain à titre de dédommagement pour les frais engagés dans le dispositif de protection du président élu Donald Trump depuis son élection, a indiqué lundi le maire Bill de Blasio.

Depuis l'élection du magnat de l'immobilier, la police de New York a mis en place des mesures de sécurité exceptionnelles dans la Trump Tower, lieu de résidence de Donald Trump, et dans les rues adjacentes.

Une rue est notamment fermée depuis un mois à toute circulation, piétonne ou automobile, sur un pâté de maison.

L'opération est rendue d'autant plus complexe que la Trump Tower se trouve sur la Cinquième Avenue, l'une des artères les plus fréquentées de la ville, par les véhicules mais aussi les piétons, beaucoup de touristes flânant devant les nombreuses boutiques de luxe.

«Nous allouons des ressources considérables à cet endroit tous les jours», a expliqué lundi le chef de la police de New York, James O'Neill, lors d'une conférence de presse.

Lors de ce même point de presse, Bill de Blasio a annoncé lundi qu'il enverrait le jour même une lettre au président Barack Obama pour entamer la procédure de remboursement, qui couvrira la période allant de l'élection, le 8 novembre, à l'investiture officielle, le 20 janvier 2017.

Le maire de New York a indiqué que le futur secrétaire au Trésor de l'administration Trump, Steve Mnuchin, lui avait dit «comprendre parfaitement qu'il allait falloir discuter sérieusement de la manière de gérer les questions de remboursement».

Bill de Blasio s'est dit relativement confiant quant au remboursement, rappelant que les précédents événements comparables, la visite du pape François en septembre 2015 notamment, avaient permis une indemnisation satisfaisante.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer