Attaque dans un casino de Manille: 36 corps découverts

L'attaque a débuté vers minuit heure locale quand... (Photo Aaron Favila, AP)

Agrandir

L'attaque a débuté vers minuit heure locale quand l'homme a commencé à tirer dans l'établissement avec un fusil d'assaut M4 puis a déclenché un incendie en mettant le feu à une table de jeu.

Photo Aaron Favila, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Manille

Trente-six corps ont été découverts vendredi dans un casino de Manille attaqué à l'arme automatique par un homme qui y a mis le feu avant de se suicider, a déclaré un responsable de la police locale à la chaîne CNN Philippines. L'attaque n'est pas terroriste a pour sa part confirmé la présidence philippine.

«Trente-six morts, par suffocation», a déclaré sur CNN Philippines le chef de la police de Manille, Oscar Albayalde, après l'attaque dans la nuit du Resorts World Manila, un hôtel-casino situé près de l'aéroport international de la capitale philippine.

Un autre responsable de la police locale, Tomas Apolinaro, avait peu auparavant fait état de 34 morts.

L'homme qui a attaqué et incendié le casino était probablement étranger, a par ailleurs affirmé le chef de la police de Manille.

«Il semble caucasien, il parle anglais, il est grand et il est blanc, donc c'est probablement un étranger», a-t-il déclaré aux journalistes.

L'attaque a débuté vers minuit heure locale quand l'homme a commencé à tirer dans l'établissement avec un fusil d'assaut M4 puis a déclenché un incendie en mettant le feu à une table de jeu, a expliqué de son côté le chef de la police philippine, Ronald dela Rosa.

L'auteur des tirs a disparu dans le chaos, la fumée et la foule des clients affolés. La police a alors lancé une chasse à l'homme qui a duré jusqu'à l'aube dans le casino, l'hôtel et le centre commercial qui font partie du Resorts World Manila.

À l'issue de l'opération, le chef de la police a d'abord annoncé que le tireur avait été abattu par des policiers, avant de changer de version une heure plus tard en déclarant qu'il avait été trouvé mort après s'être suicidé par le feu.

«Attentat terroriste» selon Trump

«Le tireur isolé est neutralisé. Il est mort. Il s'est brûlé vif dans une chambre de l'hôtel», a dit M. Dela Rosa à des journalistes devant l'établissement.

«Il s'est allongé sur le lit, a mis une couverture sur lui, a semble-t-il versé de l'essence sur la couverture et s'est brûlé lui-même», a-t-il déclaré.

Avant l'annonce du décès du tireur, l'organisation djihadiste État islamique (EI) avait revendiqué son action, et le président des États-Unis Donald Trump avait évoqué «un attentat terroriste».

Mais M. Dela Rosa a déclaré qu'il s'agissait probablement d'un cambriolage qui a mal tourné, soulignant que l'homme, dont l'identité n'a pas été publiée, n'avait visé personne et semblait avoir seulement voulu voler des jetons du casino.

«Nous pouvons à présent dire que ce n'est pas une action terroriste», a-t-il dit.

Selon le chef de la police nationale, l'homme, qui semble avoir agi seul, est entré dans une des salles de jeu, a tiré sur un écran de télévision géant qui se trouvait là, puis a versé de l'essence sur une table de jeu et l'a incendiée.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer